Le maître d'art martial de Lam Son Dong honoré en Russie

L'école d'art martiaux de Lam Son Dong est commue depuis longtemps au Vietnam pour ses techniques spécifiques, mais peu de personnes connaissent son fondateur, le médecin Luong Ngoc Huynh.

L'école d'art martiaux de Lam Son Dong est commue depuis longtemps au Vietnam pour ses techniques spécifiques, mais peu de personnes connaissent son fondateur, le médecin Luong Ngoc Huynh.

L'Encyclopédie générale "Personnalités de notre millénaire", publiée par les Editions russes "Nouvelle voie", comporte deux noms de Vietnamiens : Luong Ngoc Huynh et La Dinh Quang, pour leurs contributions importantes au développement de la Russie, à côté de 71 autres noms russes, dont le Premier ministre V. Poutine et le maire de Moscou, Loujkov.

En 2001, Ngoc Huynh, né à Quoc Oai, Hanoi, a décidé de venir en Russie dans le but de faire connaître son école de Lam Son Dong et de développer la médecine traditionnelle. Il a ouvert une école d'art martial au Centre commercial Song Hong, à Moscou, où travaillent de nombreux Vietnamiens.

La première démonstration pour faire connaître cet art martial a attiré des milliers de personnes. Ngoc Huynh a présenté des techniques typiquement vietnamiennes, bien différentes de celles de Chine que les Russes connaissaient bien. Il a présenté aussi la méditation pour faire baisser la tension artérielle et s'est livré à des efforts surhumains tels que tirerune camionnette de trois tonnes sous la neige, jouer de la flûte sous une température de - 60°C.

Ngoc Huynh est parvenu à faire connaître l'école martiale de Lam Son Dong en Russie. Il a été invité à enseigner à la communauté des Vietnamiens de Russie ainsi qu'aux policiers, aux garde du corps et aux membres de l'Association russe des arts martiaux. C'est aussi le moment où Ngoc Huynh a commencé à réaliser sa deuxième mission en Russie : soigner des malades avec des méthodes traditionnelles.

Il a ouvert un centre de soins. Pour être autorisé à opérer dans ce domaine, il a suivi un programme d'études à l'Université de médecine de Moscou pendant six ans et a reçu un certificat de médecin traditionnel. Puis, il a encore appris la neurologie et la pharmacie.

Jusqu'en 2003, il a pratiqué son métier dans une polyclinique relevant du Palais du président russe grâce à l'aide de certains de ses patients importants.

La presse russe a fait l'éloge de Ngoc Huynh en tant que médecin sachant relier l'art martial à la médecine. Il a traité des milliers de patients, dont des célébrités comme le secrétaire du Bureau présidentiel, le ministre russe des Finances, le maire de Moscou.

Ngoc Huynh poursuit ses traitements par les méthodes traditionnelles et compte bien retourner au Vietnam pour ouvrir un hôpital de médecine traditionnelle. - AVI

Voir plus