Le Premier ministre japonais Shinzo Abe (à droite) reçoit le président philippin Rodrigo Duterte. Photo: Reuters

Tokyo (VNA) – Dans le cadre de sa visite de deux jours au Japon, le président philippin Rodrigo Duterte a eu un entretien lundi à Tokyo avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe en vue de discuter des plans de coopération concrets dans les projets de développement des Philippines dans l’avenir.

Il s’agissait de la 4e rencontre des deux dirigeants depuis la prise en fonction du président Rodrigo Duterte en juin 2016. 

Lors de leur entretien, les deux dirigeants ont convenu de coopérer sur diverses questions dont les projets d’infrastructures, la lutte contre le terrorisme et les initiatives liées à la sécurité en vue de soutenir le processus de développement des Philippines.

Le président Rodrigo Duterte a insisté sur le partenariat solide Philippines – Japon, affirmant que Manille était prêt à coopérer avec Tokyo pour édifier une "ère en or" du partenariat stratégique bilatéral.

Ensuite, les deux dirigeants ont rendu public une déclaration commune dont l’accent ​a été mis sur la coopération dans certains domaines, notamment la mis en service du métro à Manille, la construction de routes et ponts. Les deux parties ont présenté des projets concrets dans le cadre d'un programme d'aide de 8,8 milliards de dollars accordé aux Philippines dans les cinq années à venir.

Le Japon a également promis d’assister la reconstruction de la ville de Marawi, située sur l'île de Mindanao (Sud), assiégée par les terroristes. La ville a été libérée par l'armée philippine après cinq mois de combat. Concrètement, ce pays fournirait des équipements nécessaires en fonction de la demande de chaque région.

Les deux dirigeants sont tombés d’accord ​d’œuvrer ensemble au succès des Sommets de l’ASEAN et de l’Asie de l’Est prévus en novembre prochain aux Philippines.

En outre, ils ont discuté de la mise en oeuvre des règlements juririques dans les relations bilatérales et celles avec d’autres nations en vue de promouvoir la stabilité et la sécurité de la région. Ils ont échangé leurs points de vues sur les programmes nucléaires et de missiles de la République démocratique populaire de Corée.

Avant sa visite au Japon, le président Rodrigo Duterte avait appelé les Etats-Unis, le Japon et la République de Corée à déployer des efforts de dialogue avec le dirigeant de la République démocratique populaire de Corée, Kim Jong Un, en vue de le persuader de renoncer à ses ambitions nucléaires. -VNA