Hanoï, 1er août (VNA) - Le ministre japonais de la Revitalisation économique, Toshimitsu Motegi, a salué l'expression de l'intérêt du Royaume-Uni à adhérer à l'Accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (CPTPP), selon Kyodo News.

Le ministre japonais de la Revitalisation économique, Toshimitsu Motegi. Photo: Kyodo/VNA

L'agence de presse japonaise a rapporté que lors des discussions à Tokyo, le secrétaire d’Etat britannique au Commerce international, Liam Fox, a exprimé la volonté de son pays de rejoindre le CPTPP, et le Japon a offert de fournir des informations nécessaires et d'agir en tant qu'intermédiaire.

Au début de ces discussions, M. Motegi a affirmé que l'expression de l'intérêt du Royaume-Uni à adhérer au CPTPP encourageait d’une manière significative les efforts des membres du CPTPP pour attacher de l'importance à un système de libre échange basé sur des règles et pour combattre le protectionnisme.

M. Motegi a déclaré aux journalistes après la réunion que la participation de la Grande-Bretagne aiderait à promouvoir des systèmes commerciaux multilatéraux "libres, équitables et basés sur des règles".

Le CPTPP, conclu en mars dernier, entrera en vigueur 60 jours après qu’au moins six pays signataires achèvent des procédures internes nécessaires, et c'est seulement à ce moment-là que les pourparlers pourront commencer pour inclure des membres supplémentaires.

Le Japon, le Mexique et Singapour ont ratifié cet accord, et la Nouvelle-Zélande, l'Australie et le Vietnam devraient suivre cette année.

Les autres membres du CPTPP sont le Brunei, le Canada, le Chili, la Malaisie et le Pérou. Au total, les membres représentent environ 13% du produit intérieur brut mondial.

Outre le Royaume-Uni, la Thaïlande, l'Indonésie, la Colombie, la République de Corée et Taïwan ont également manifesté leur intérêt à adhérer au CPTPP. -VNA