Des candidats au test de vietnamien, le 24 juin à Tokyo. Photo : VNA

 

Hanoi (VNA) – Le deuxième test de vietnamien au Japon a été organisé dimanche 24 juin à Tokyo par l’Association d’échanges et de généralisation des langues des pays d’Asie du Sud-Est au Japon.

Près de 565 personnes ont participé à ce test, divisé en six niveaux. Selon le président du Conseil de ce test, Yanagisawa Yoshio, les candidats venaient de  27 localités du Japon, le plus âgé avait 82 ans et le plus jeune, 15 ans. L’âge moyen était de  40 ans.

Selon le président de l’Association d’échanges et de généralisation des langues des pays d’Asie du Sud-Est au Japon, Fujino Maysayoshi, le Vietnam et le Japon possèdent une amitié de longue date. Cette association organise ce test au Japon pour  augmenter le nombre des Japonais pratiquant le vietnamien et ainsi resserrer davantage les liens bilatéraux à la fois dans la culture et l’économie.

Le président du conseil d’administration de la Fondation d’éducation à but non lucratif Bunsai Gakuen, Ise Yoji, a souligné qu’à l’heure actuelle, les relations économiques entre les deux pays s’épanouissent  avec un nombre croissant d'entreprises japonaises venant investir au Vietnam et de Vietnamiens faisant des études au Japon. Ladite association a sélectionné le vietnamien comme la première langue étrangère à organiser des tests au niveau national, ce qui a contribué à faire croître le nombre de participants par rapport à la première édition en 2017 avec près de 400 personnes.

Selon le premier secrétaire chargé de l’éducation de l’ambassade du Vietnam au Japon, Pham Quang Hung, le nombre croissant de candidats à ce test montre que les relations vietnamo-japonaises se développent de plus en plus. -VNA