Kim Yong-beom, vice-président de la Commission sud-coréenne des services financiers (FSC). Photo : Yonhap

Hanoï (VNA) - Les échanges commerciaux bilatéraux entre la République de Corée et l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) devraient atteindre 160 milliards de dollars cette année, dans le contexte où Séoul cherche à renforcer ses liens avec ce bloc régional composé de 10 membres.

C’est ce qu’a prévu le 26 novembre Kim Yong-beom, vice-président de la Commission sud-coréenne des services financiers (FSC).

De janvier à octobre, les échanges bilatéraux entre la République de Corée et l'ASEAN ont atteint 132,1 milliards de dollars, soit une hausse de 7,6% sur un an. Selon Kim Yong-beom, les sociétés financières sud-coréennes devraient étendre leurs activités dans les pays membres de l’ASEAN.

Le nombre de succursales de sociétés financières sud-coréennes dans les pays de l’ASEAN et en Inde est de 162, a indiqué M. Kim, ajoutant que les flux de touristes entre son pays et l’ASEAN devraient dépasser les 10 millions cette année.

La République de Corée cherche à renforcer ses relations économiques avec l'ASEAN dans le cadre de la "Nouvelle politique vers le Sud" (New Southern Policy) du président Moon Jae-in, afin de réduire sa forte dépendance à l'égard de la Chine. Son objectif est de porter le commerce bilatéral à 200 milliards de dollars d'ici 2020.

L'ASEAN est au centre de cette nouvelle politique, l'une des deux principales politiques extérieures du président Moon Jae-in visant à améliorer de manière significative les relations diplomatiques entre Séoul et les pays asiatiques. Le président sud-coréen s’est engagé à porter les relations avec les 10 membres de l’ASEAN et l’Inde au niveau équivalent à celles entre République de Corée et les Etats-Unis, la Chine, le Japon, la Russie.

L’ASEAN est actuellement le 2e plus grand importateur de produits sud-coréens, juste derrière la Chine.-VNA