Hanoi, 6 janvier (VNA) - L’année 2018 s’est achevée avec de nombreux résultats remarquables en matière de mise en œuvre d’indicateurs économiques.  Le secteur de l’import-export restait dynamique, les exportations ne cessaient de croître et les marchés à l’export étaient toujours en expansion.

Une usine de transformation de poissons tra congelés de l'entreprise Sao Mai, dans la province de An Giang (delta du Mékong). Photo : VNA

 

Les exportations ont continué à progresser grâce à la bonne exploitation des marchés traditionnels et à la pénétration de nouveaux marchés. De plus en plus d’entreprises s’intéressaient et ont su tirer parti des opportunités offertes par les accords de libre-échange dont le Vietnam est signataire.

Les exportations, un succès

Selon les chiffres du ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, le chiffre d’affaires à l’export et à l’import a dépassé les 482 milliards de dollars en 2018, tandis que l’excédent commercial a atteint 7,2 milliards de dollars, en hausse de 147% par rapport à 2017.

La valeur totale des exportations du Vietnam en 2018 s’est élevée à près de 245 milliards de dollars, soit une hausse de 13,8% sur un an, et les importations, une augmentation annuelle de 11,5% pour 237,5 milliards de dollars.

Parmi les produits expédiés à l’étranger, 29 articles représentaient un chiffre d’affaires à l’exportation de plus d’un milliard de dollars, correspondant à 91,7% du chiffre d’affaires total à l’export du pays. 9 parmi eux ont dépassé les 5 milliards de dollars et 5 autres, 10 milliards de dollars.  

Selon Mme Nguyên Thi Mai Linh, de l’Agence vietnamienne de promotion du commerce du ministère de l’Industrie et du Commerce, 2018 était une année faste en termes d’échanges commerciaux, lorsque les exportations ont enregistré une forte croissance, beaucoup plus élevée que l’objectif fixé dès le début de l’année.

Toujours en 2018, les industries de la transformation et de la fabrication ont continué de jouer un rôle important dans la croissance des exportations nationales, représentant plus de 82,8% de la valeur totale à l’export, avec 202,67 milliards de dollars (+16,2%).

Les exportations de produits agricoles et aquatiques ont progressé de 2,3%, à 26,7 milliards de dollars, en hausse de 2,3%. Plus précisément, les ventes ont augmenté de 16% pour le riz, de 9,2% pour les fruits et légumes et de 6,3% pour les produits aquatiques.

Le secteur agricole a également laissé son empreinte lorsque les produits agricoles, sylvicoles et aquatiques vietnamiens ont été expédiés vers les marchés de 180 pays et territoires dans le monde entier, dont les dix plus grands débouchés : la Chine, les États-Unis, le Japon, la République de Corée, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Unis, l’Australie, la Malaisie et l’Italie.

Plusieurs produits vietnamiens s’imposent sur le marché mondial. Le pays est actuellement le premier exportateur mondial de poivre, de noix de cajou et de pangasius ; le deuxième de café ; et le troisième de riz et de crevettes.

Le Vietnam a aussi dépassé le Bangladesh pour devenir le troisième exportateur mondial de textiles et de vêtements, juste derrière la Chine et l’Inde, a annoncé le directeur général du Groupe du textile et de l’habillement du Vietnam (Vinatex), Lê Tiên Truong.

Les exportations vietnamiennes vers les pays qui ont signé un accord de libre-échange avec le Vietnam ont affiché une bonne croissance, notamment la République de Corée (+23,2%), l’ASEAN (+13,7%), le Japon (+12,9%), l’Union européenne (+11%), les États-Unis (+14,2%), la Chine (+18,5%).

L’excédent commercial a triplé sur un an

À l’inverse, le Vietnam a importé pour 237,5 milliards de dollars de marchandises en 2018, soit une progression de 11,5% en glissement annuel. Le secteur des entreprises domestiques en représentait 94,8 milliards de dollars (+11,3%) et celui des entreprises d’investissement direct étranger, 142,7 milliards de dollars (+11,6%).

Les achats de biens destinés à la production et à la consommation ont bondi de 10,8%, à 210,6 milliards de dollars en 2018, soit 88,68% des importations nationales.

Avec un solde positif de 7,2 milliards de dollars en 2018, le Vietnam a dégagé un excédent commercial pour la 3e année consécutive. Ce bilan a contribué de manière importante à la croissance du produit intérieur brut, à la stabilité macroéconomique, au contrôle de l’inflation et à l’amélioration de la balance des paiements.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce table cette année sur 265 milliards de dollars d’exportations (+8 -10%) et d’environ 268 milliards de dollars d’importations (+11,7%). – VNA