Phnom Penh (VNA) - Le gouvernement cambodgien a infligé une amende de 250.000 dollars à Chungyuen Plastic Manufacture pour avoir importé 1.600 tonnes de déchets de plastique des États-Unis et du Canada.

Sur un total de 83 conteneurs abritant les 1 600 tonnes de déchets, 70 étaient en provenance des Etats-Unis et 13 du Canada. Source: Ministère cambodgien de l'Environnement/AKP

Cette entreprise doit assumer la responsabilité de renvoyer les déchets aux États-Unis et au Canada d’ici le 24 août, a indiqué le chef du Département des douanes du Cambodge, Kun Nhim, ajoutant qu’elle se verra infliger de nouvelles sanctions si elle faillit à renvoyer ces déchets à temps et à payer l’amende.

Les déchets ont été découverts lors d’une opération de contrôle de conteneurs sur le port de Sihanoukville, dans le sud du pays, au début de ce mois-ci. Sur un total de 83 conteneurs abritant les 1.600 tonnes de déchets, 70 étaient en provenance des États-Unis et 13 du Canada.

La Chine, qui a longtemps accepté les déchets plastique du monde entier, a arrêté l’an passé pour des préoccupations environnementales. De nombreux pays d’Asie du Sud-Est s’étaient placés sur le créneau laissé vacant par la Chine, avant, à leur tour, de renoncer.  

Le Cambodge est le pays le plus récent à avoir refusé d’importer des déchets. Plus tôt ce mois-ci, l’Indonésie a renvoyé des dizaines de conteneurs remplis de déchets vers la France et à d’autres pays développés. En mai de cette année, la Malaisie a également renvoyé 450 tonnes de déchets plastiques importés à leur pays d’origine.

Environ 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF). Et l’essentiel finit dans des décharges ou dans les océans, générant une pollution que la communauté internationale est actuellement incapable de gérer. – VNA