Phnom Penh (VNA) – Le Cambodge a proposé mardi 13 mars à l’ONU d’envoyer des observateurs ou d’ouvrir un bureau de représentation au siège du Comité national électoral (CNE) pour superviser les législives cambodgiennes à la fin juillet 2018.

Le président du CNE Sik Bunhok (à droite) serre la main de la rapporteuse spéciale de l’ONU sur les droits de l’homme au Cambodge, Rhona Smith, à Phnom Penh le 13 mars. Photo : AKP

La demande a été formulée par le président du CNE Sik Bunhok lors d’une séance de travail avec la rapporteuse spéciale de l’ONU sur les droits de l’homme au Cambodge, Rhona Smith.

Mme Rhona Smith n’a pas encore eu de réponse à la proposition du CNE. Elle a cependant demandé au CNE d’assurer l’équité, la transparence et l’honnêteté des votes lors du prochain scrutin.

La rapporteuse spéciale de l’ONU sur les droits de l’homme au Cambodge a effectué une visite de travail du 5 au 14 mars au Cambodge où elle s’est entretenue avec des hauts dirigeants cambodgiens. 

Les élections législatives de la 6e législature se tiendront le 29 juillet prochain. Environ 8,38 millions de personnes se sont inscrites pour ce scrutin, selon l’Agence Kampuchea Presse (AKP) citant une liste électorale mise à jour en novembre dernier. – VNA