Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen s'adresse lors le la 7e réunion des ministres des pays parties au RCEP. Photo: Xinhua

Phnom Penh (VNA) - Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen a déclaré samedi qu'il espérait que les négociations sur l’Accord de partenariat économique intégral régional (RCEP) seraient conclues d'ici la fin de l'année.

"J'espère que tous les pays en négociation auront la volonté politique commune de mettre fin aux négociations de l'accord RCEP en 2019", a-t-il déclaré dans un discours prononcé lors de la cérémonie d'ouverture de la 7e réunion des ministres des pays parties au RCEP, tenue le 2 mars dans la province de Siem Reap.

Si cet accord est conclu, la confiance dans le cadre régional sera renforcée, non seulement dans l’économie, mais aussi dans la politique ainsi que dans d'autres domaines, a affirmé Hun Sen.

Dans son discours, le chef du gouvernement cambodgien a remercié tous les pays participants pour leurs efforts inlassables visant à concrétiser le RCEP, qui constituerait une base très solide pour la prospérité mondiale.

Le Cambodge et les États membres de l'ASEAN sont fermement résolus à adhérer au régime multilatéral et à la coopération internationale, à renforcer le système de commerce multilatéral, base de la croissance et du développement économique régional et mondial pour des décennies, a-t-il ajouté.

Le RCEP a pour but d'instaurer une coopération économique plus étroite entre les 10 pays membres de l'ASEAN et six partenaires (l’Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, la République de Corée et la Nouvelle-Zélande), en mettant l'accent sur le commerce de biens, de services et l'investissement. Le RCEP devrait créer une grande zone régionale de libre-échange avec 3,5 millions d’habitants représentant 30 % du PIB mondial.

Le processus de négociations a débuté en 2012 et manqué plusieurs fois les délais fixés. -VNA