L'ASEAN peut tirer parti de la guerre commerciale americano-chinoise hinh anh 1Les marchandises sont chargées au port de Qingdao, province du Shandong, en Chine le 30 avril. (Photo: EPA-EFE/VNA)

Hanoi (VNA) - La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine pourrait nuire à certains pays, mais cette querelle  est indéniablement bénéfique pour certaines économies. L’ASEAN est la région qui bénéficie des différends commerciaux entre les deux grandes puissances mondiales.

Les experts économiques estiment que certains pays de l'ASEAN devraient attirer des sources d'investissements directs étrangers, en tant que destination alternative pour la Chine, et que ces pays maintiendront inévitablement une croissance durable basée sur la forte demande intérieure.
Certains experts sont optimistes quant aux perspectives d’économie de l’ASEAN, affirmant que certaines grandes économies, notamment le Japon, ont accru leurs investissements en Asie du Sud-Est en raison de l’escalade des différends commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine.

De nombreuses entreprises étrangères viennent de déplacer leurs installations de production de la Chine vers la région de l'ASEAN, car les produits qu'elles fabriquent dans ce pays sont soumises à des taxes élevées et ne répondent pas aux besoins des États-Unis.

L’Organisation japonaise de promotion du commerce (JETRO) a mené une enquête auprès de plus de 5 000 entreprises japonaises présentes dans 20 pays d’Asie et d’Océanie, qui a publié un rapport indiquant que 57,4% des entreprises japonaises ont l'intention d'étendre leurs activités dans la région de l'ASEAN d'ici un ou deux ans, contre 48,7%, qui prévoient d'investir en Chine.

Malgré cela, Jeff Kingston, directeur de la recherche asiatique de l'Université japonaise Temple, s'est dit préoccupé par le fait que le déclin de la deuxième plus grande économie du monde pourrait être suivi par les économies des pays de l'ASEAN qui fournissent des composants aux fabricants en Chine. "La Chine est le moteur de la croissance, si quelque chose ne va pas, les conséquences pour la région seront très lourdes", selon lui.

En 2018, la banque centrale de certains pays de l'ASEAN, tels que l'Indonésie et les Philippines, a dû resserrer le crédit lorsqu'une série de décisions soudaines consistant à relever les taux d'intérêt de la part de la Réserve fédérale américaine a accéléré les sorties de fonds des marchés émergents.

Makoto Saito, expert des marchés émergents asiatiques, a déclaré qu'en 2019, le taux d'augmentation des taux d'intérêt américains devrait ralentir et que la pression exercée sur le resserrement monétaire dans les pays en développement peut être assouplis. Dans le même temps, les pays de l'ASEAN bénéficieront de la demande intérieure. -VNA