Les chefs des délégations participant au 32e Sommet de l'ASEAN à Singapour. Photo : VNA

 

Hanoï, 4 avril (VNA) - Les responsables commerciaux des 10 pays membres de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) se sont réunis à Vientiane, au Laos, pour discuter de la facilitation du commerce et de l’investissement internes.

La 14è conférence du Comité consultatif mixte de facilitation du commerce de l'ASEAN a eu lieu les 2 et 3 avril pour discuter des résultats des négociations précédentes visant à faciliter le transport, l'import et l'export ainsi que le commerce transfrontalier des marchandises au sein de l'ASEAN.

La conférence a affirmé que tous les membres devaient travailler ensemble pour régler les obstacles au commerce et à l’investissement des entreprises de la région, tels que la transparence et la rapidité, la réduction des étapes, du temps, des dépenses et des mesures non tarifaires dans chaque pays membre.

La conférence était présidée par la directrice générale du Département des négociations commerciales du ministère thaïlandais du Commerce, Auramon Supthaweethum.

Lors de cette conférence, les participants ont entendu des rapports sur les progrès des négociations émanant de quatre comités de négociation de l’ASEAN, à savoir le comité de négociation sur le commerce, le comité de négociation sur le commerce électronique, le comité de négociation sur la logistique et le comité de négociation sur les douanes.

En outre, les participants ont discuté de leurs plans de travail pour 2019 et de la mise en œuvre des directives liées aux mesures non tarifaires, y compris l'assistance technique entre les pays membres de l'ASEAN.

La facilitation du commerce concerne des secteurs liés aux normes, au commerce électronique, à la facilitation des transports, aux douanes et au commerce des marchandises.

Les négociations sur ces questions ont bien progressé et chaque pays a commencé à améliorer son service à guichet unique national en termes de déclaration douanière.

Les membres de l'ASEAN sont également attentifs aux mesures non fiscales visant à les améliorer en termes de transparence, de réduction du temps et des dépenses pour les activités commerciales au sein du bloc. -VNA