Hanoi (VNA) - Si l’épidémie de COVID-19 a provoqué la fermeture des théâtres, des cinémas et des salles d’exposition, elle n’a pas pu empêcher les artistes de créer. Loin s’en faut. Les contraintes n’ont fait qu’accentuer leur sens de l’innovation. En partageant leurs créations en ligne, ils ont touché un public encore plus nombreux.

L’art en temps de COVID-19 hinh anh 1Journée du livre vietnamienne en ligne. Photo: VOV

Pour la première fois, la traditionnelle Journée du livre vietnamien, le 21 avril, a été organisée en ligne. Les maisons d’édition, les distributeurs de livres et les auteurs ont multiplié les interventions, avant et même après le jour J. C’est le cas de l’éditeur Kim Dông qui a pris l’initiative d’organiser sa propre fête intitulée « Lire chez soi » ou de l’éditeur Phu Nu qui a, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, proposé de fortes réductions de prix ainsi qu’un concours de critique sur sa fanpage Facebook.

« Nous avons choisi comme thème de notre fête du livre « Lire est bon pour la santé » et bien nous en a pris ! Les lecteurs l’ont très bien accueilli. Comme les enfants n’allaient pas à l’école, les parents voulaient leur donner des livres à lire. Nous leur avons proposé de très beaux livres sur la famille, la jeunesse et l’adolescence », raconte Khuc Thi Hoa Phuong, rédactrice en chef de Phu Nu.

Depuis un mois, le musée des Beaux-Arts du Vietnam présente ses expositions sur son site web et sa page Facebook. Celle qui est consacrée au projet d’art urbain de Phuc Tân a rencontré un franc succès. Il s’agit de 16 installations qui décorent désormais les murs du quartier de Phuc Tân, dans l’arrondissement de Hoan Kiêm, en plein cœur de Hanoï. Les artistes ont organisé une conversation sur la plateforme Zoom avec le public.

« Ce genre de discussion en ligne nous libère de toutes contraintes géographiques. Le public est venu à ce rendez-vous virtuel depuis Hanoï, Huê, Hô Chi Minh-ville, mais aussi en provenance des Pays-Bas et du Japon. La technologie a permis aux artistes d’expliquer leur projet au public, de lui présenter des photos et des vidéos, et d’interagir avec lui en toute facilité », se félicite Nguyên Thê Son, le commissaire de l’exposition.

Dans le domaine des performances, les musiciens Trang Trinh, Phan Dô Phuc et Vu Phuong ont eu l’idée de donner, avec leurs confrères dans le pays et à l’étranger, un concert en ligne intitulé « 24h Music Marathon », dans le but d’égayer la journée des personnes confinées à la maison à cause du coronavirus. Les chanteuses My Linh, Hoàng Thuy Linh, Vu Cat Tuong, Amee et bien d’autres ont de leur côté participé à l’émission Music Home de la chaîne de télévision FPT, une émission révolutionnaire en termes d’interaction avec le public.

L’art en temps de COVID-19 hinh anh 2Photo: VOV

Avec sa télécommande, le téléspectateur peut en effet choisir l’angle de l’une des caméras ayant filmé le concert et changer d’angles autant de fois qu’il le souhaite, ce qui lui donne la sensation d’assister en direct à la représentation.

Au moment de la distanciation sociale, le Théâtre de chant, de danse et de musique du Vietnam, le Théâtre de marionnettes de Thang Long, différentes troupes et individus ont proposé sur Youtube des spectacles hauts en couleur. Le centre culturel français, en collaboration avec la société médiatique BHD, a quant à lui présenté douze films français, gratuitement, au profit des internautes.

L’épidémie finira par disparaître, mais le virus Internet nous a définivement tous infectés. L’art en ligne fera partie de notre avenir, et c’est tant mieux ! -VOV/VNA