Des délégués du forum Voix du Futur de l'APEC 2017 (VOF - Voices of the Future) visitent un village à Quang Nam (Centre). Photo : VNA

Hanoï (VNA) – La presse internationale continue de couvrir la Semaine des dirigeants économiques de l’APEC 2017 qui a lieu du 6 au 11 novembre à Da Nang, la plus grande ville du Centre du Vietnam. Elle souligne en outre la volonté du Vietnam de promouvoir la croissance durable en Asie-Pacifique.

Le journal indien The Economic Times constate que le Vietnam est l’une des économies ayant connu un développement rapide au sein de l’APEC (forum de Coopération économique Asie-Pacifique). Placé sous la direction du Parti communiste du Vietnam (PCV), le Vietnam est une économie des réformes. Il est devenu un pays en développement à revenu intermédiaire. Les parts de l’industrie et des services dans le PIB augmentent, alors que celle de l’agriculture diminue. La compétitivité nationale s’améliore.

La presse algérienne, elle, indique que l’APEC fait face à plusieurs défis, notamment le ralentissement de la croissance, la tendance protectionniste, les changements climatiques, les aspects négatifs de la révolution industrielle 4.0. Dans l’espoir de promouvoir la croissance durable en Asie-Pacifique, le Vietnam, en tant que hôte de l’APEC 2017, insiste sur la nécessité de créer de nouveaux dynamismes, d’approfondir la coopération dans la région et d’atteindre les objectifs de Bogor dans la libéralisation du commerce et de l’investissement en 2020. Le Vietnam espère également contribuer davantage au développement de la coopération au sein de l’APEC, améliorer le statut de ce forum dans le monde, promouvoir la paix, la stabilité, la collaboration et le développement en Asie-Pacifique comme dans le monde.

En Nouvelle-Zélande, la Première ministre Jacinda Ardern a souligné le rôle important de l’APEC pour le développement économique de ce pays dans les temps à venir. Selon ses propos rapportés par la presse, le prochain Sommet de l’APEC à Da Nang sera une opportunité pour la Nouvelle-Zélande de renforcer ses engagements pour cette région, de créer des bases pour des accords de libre-échange de ce pays. Jacinda Ardern a également indiqué que l’une des priorités serait accordée à des points de l’Accord de partenariat trans-Pacifique (TPP). -VNA