Les bénévoles de "Foodbank Vietnam" préparent des repas pour les enfants de Thi Nghè, à Hô Chi Minh-Ville.

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Le Centre de protection et de soins des enfants handicapés et orphelins de Thi Nghe à Hô Chi Minh Ville a lancé le projet "Foodbank Vietnam".

La finalité du projet "Footbank Vietnam" est en fin de compte de lutter contre le gaspillage des produits alimentaires et de renforcer l’aide alimentaire aux personnes démunies dans la société. Ce projet est officiellement fondé et coordonné par la Sarl DSF Vietnam et la compagnie par actions de l’élevage C.P.Viet Nam, sous les auspices de l’Association des Croix-Rouge vietnamienne et le Centre du travail social des jeunesses vietnamiennes (YSW).

"Foodbank" s’est constitué pour la première fois aux États-Unis en 1967 et puis, ce modèle s’est étendu à l’Australie, l’Allemagne, l’Angleterre, la France, Singapour et Hong Kong (Chine). Food Bank est conçu comme un entrepôt central pour stocker les denrées alimentaires dans le but de récolter des dons mais aussi bien de collecter des stocks de nourritures non utilisés par la société. L’idée est que ces derniers soient réservés aux personnes défavorisés et nécessiteuses.

D’après les statistiques de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), près d’un tiers de la nourriture mondiale est abîmée ou jetée pendant le transport depuis les lieux de production vers les lieux de consommation. Cela cause une grosse perte pour l’économie d’un pays (940 milliards de dollars par an). Le paradoxe est que, jusqu’à présent, plus de 800 millions de personnes à travers le monde souffrent de la faim tandis que beaucoup d’autres jettent de la nourriture non périmée. Une enquête effectuée par Electrolux auprès de 4.000 foyers de huit pays d’Asie-Pacifique a montré que le Vietnam est classé au deuxième rang (derrièrela Chine) pour l’indicateur gaspillage alimentaire.

Sensibiliser les habitants au rôle des aliments

Pour remédier à cette situation, le projet sans but lucratif "FoodBank Vietnam" vise à contribuer à l’éradication de la faim, sensibiliser des habitants sur le rôle des aliments,  approvisionner en nourriture les centres de protection, aux foyers d’accueil et aux bidonvilles,… Par ailleurs, la construction de cette banque alimentaire est aussi une bonne solution pour faire face à temps aux catastrophes naturelles quand elles frappent le pays. Avec la mission, "Foodbank Vietnam" il est à souhaiter que le Vietnam redevienne au plus vite un pays où la faim soit éradiquée. Cette organisation désire également soutenir durablement toutes les personnes dans le besoin, et ainsi favoriser le bien-être social.

Nguyên Tuân Khôi, directeur de la Sarl DSF Vietnam, vice-président de l’Association des Croix-Rouge vietnamienne, a fait savoir que : "+Food Bank Vietnam+ est un projet dont les valeurs principales sont le don et le partage. Nous organisons des activités caritatives dans le but de distribuer de la nourriture aux sans-abri, aux orphelins, et aux handicapés dans les zones montagneuses et isolées… pour pouvoir les aider à manger correctement, et réduire leurs dépenses pour économiser. En plus, nous coopérons aussi avec d’autres associations pour lancer des campagnes humanitaires, et distribuer de la nourriture pour ceux qui en ont  besoin dans les hôpitaux, les centres, les foyers d’accueil. Par ailleurs, notre finalité principale est de mobiliser et persuader les organismes (tels que les restaurants, les cafés…) de s’engager afin d’éviter le gaspillage alimentaire, de renforcer l’aide alimentaire, et de vendre à un prix subventionné pour les personnes en difficultés. Enfin il est important que la lutte contre le gaspillage devienne un enjeu de société".

Pour mener à bien toutes ces actions, la direction du projet "FoodBank Vietnam" a engagé plus de 20 bénévoles pour recevoir les dons et promouvoir les œuvres caritatives… -CVN/VNA​