Le vice-ministre des Affaires étrangères, Le Hoai Trung. Photo: VNA


Hanoï, 3 juin (VNA) - Le vice-ministre des Affaires étrangères, Le Hoai Trung, a déclaré que la visite d’Etat au Japon du président Tran Dai Quang et de son épouse du 29 mai au 2 juin a été couronnée de succès avec diverses activités.

Lors d'une interview accordée à la presse, Le Hoai Trung a déclaré que l'empereur, l'impératrice, la famille royale et le gouvernement du Japon ont accueilli le président Tran Dai Quang et son épouse, les seuls invités de l'État japonais cette année, avec les plus hauts rituels.

Pendant le séjour, le président vietnamien s'est entretenu avec le Premier ministre Shinzo Abe, a rencontré les présidents de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers du Japon. Les deux parties ont rendue publique la déclaration commune Vietnam-Japon définissant les grandes orientations des relations bilatérales dans la nouvelle période de développement.

Le chef de l’Etat vietnamien a également rencontré des dirigeants de partis politiques japonais, tenu des dialogues avec des organisations économiques japonaises et prononcé un discours lors de la conférence de promotion de l'investissement avec la participation de plus de 700 entreprises.

Il a visité la préfecture de Gunma et a assisté à un banquet célébrant le 45ème anniversaire des relations diplomatiques entre le Vietnam et le Japon avec la participation de l'empereur et de l'impératrice du Japon.

Les deux parties ont signé et remis quatre accords de coopération dans les domaines de l'environnement, de la construction et de la formation, 17 licences d'investissement et des accords de coopération entre entreprises et collectivités dans les domaines de l'aviation, du commerce, de l’agriculture, des technologies de l'information.

Le vice-ministre Le Hoai Trung a déclaré que la visite a renforcé la confiance politique, resserré les liens étroits avec la famille royale, le gouvernement, la Diète et les mondes de politique et d’économie du Japon.

L'empereur Akihito, le Premier ministre Shinzo Abe, les dirigeants de la Diète, les politiciens et les économistes ont affirmé qu'ils considéraient le Vietnam comme un partenaire important dans la politique de leur pays envers la région. Ils ont exprimé leur volonté de coopérer pour le développement durable du Vietnam.

Les dirigeants des deux pays ont promis de pousser le partenariat stratégique approfondi Vietnam-Japon dans une nouvelle période de développement, et de maintenir des échanges réguliers entre les dirigeants de haut niveau.

Ils ont convenu d'intensifier les échanges entre les deux Partis au pouvoir et les deux organes législatifs, de renforcer la coopération en matière de défense nationale, de sécurité et de sûreté maritime, ainsi que de technologie de la défense.

La partie japonaise a promis de continuer à aider le Vietnam à améliorer la capacité d'application de la loi en mer, de recherche et sauvetage, de maintien de la paix ; à surmonter les conséquences de la guerre ; et à soutenir les victimes vietnamiennes de bombes, mines et de dioxine.

Ils ont promis d'intensifier le travail conjoint en matière de développement des ressources humaines, de science-technologie, d'environnement, de soins de santé, d'éducation, de culture et de coopération décentralisée.

Les deux parties se sont engagées à lancer des négociations sur l'accord sur l'entraide judiciaire en matière pénale et l'accord sur le transfèrement des personnes condamnées.

Promettant de soutenir le Vietnam dans sa réforme administrative, le Japon a annoncé une aide publique au développement de près de 150 millions d’USD pour améliorer la capacité de formation professionnelle et s'est engagé à renforcer les échanges entre les peuples en accueillant davantage de diplômés et de travailleurs vietnamiens qualifiés.

Afin de doubler la valeur commerciale bilatérale de 2014 d'ici 2020, les deux pays amélioreront l'efficacité des mécanismes de coopération économique et faciliteront l'entrée des oranges japonaises et des litchis et longanes vietnamiens sur leurs marchés respectifs.

Les économistes japonais ont hautement apprécié la stabilité politique, la performance socio-économique, l'environnement d'investissement et les ressources humaines du Vietnam.

Ils ont souligné que le Vietnam est une destination d'affaires attrayante dans l'ASEAN, et a considéré le Vietnam comme un partenaire fiable et prometteur du Japon. Ils ont ajouté que 70% des entreprises japonaises opérant au Vietnam veulent se développer et faire des affaires à long terme, investir dans l'actionnarisation des entreprises publiques, construire des infrastructures et s'associer dans l'énergie, l'agriculture de haute technologie et la construction d'une société automatisée.

Les deux parties ont promis de collaborer étroitement aux forums régionaux et mondiaux pour la paix, la coopération et le développement dans la région et dans le monde.

Elles ont attaché de l'importance à la facilitation de la libéralisation commerciale et de l'Accord global et progressif pour le Partenariat transpacifique (CPTPP), et ont exprimé leur soutien à la paix, à la stabilité et à la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Les dirigeants se sont également mutuellement soutenus pour se porter candidats à un poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, avec le Vietnam pour le mandat 2020-2021 et le Japon pour le mandat 2023-2024.

Appréciant hautement le rôle du Vietnam dans la région, le Japon a affirmé son soutien à la position du Vietnam sur la question de la mer Orientale.

En conclusion, le vice-ministre des AE Le Hoai Trung s’est déclaré convaincu que 2018 commencera une nouvelle période de développement efficace et pratique du partenariat stratégique approfondi Vietnam-Japon. -VNA