Hanoi (VNA) – Quatre ans après sa disparition, la légendaire tortue géante du lac de Hoàn Kiêm (lac de l’Épée restituée), à Hanoi, ressuscite dans le temple de Ngoc Son (temple de la Montagne de Jade) sur un îlot du lac.
 
Logé en plein coeur touristique de la capitale vietnamienne, ce spécimen symbolise les siècles de lutte d'indépendance du pays et bénéficie d'un statut légendaire parmi la population. Photo: baophapluat

Le grand chélonien plastiné, qui mesure 2,08 m de longueur et 1,1 m de largeur, trône dans une armoire vitrée en bois précieux gravé spécialement conçu pour lui, après deux ans de fabrication depuis avril 2016 selon une invention technique appliquée pour la première fois au Vietnam.

Le Musée de la nature du Vietnam a collaboré avec deux fameux experts venus de deux musées allemands à la plastination du chélonien qui consiste à en extraire l’eau et les tissus adipeux et à les remplacer par des polymères sous vide. Il empêche la décomposition et préserve la structure des tissus mous internes pour l’affichage.

Dans ce procédé, les cellules du corps et le relief naturel de la surface restent identiques à leur état d’avant la plastination, jusqu’au plan microscopique. Les anatomies sont sèches et inodores et elles peuvent être véritablement "saisies" au sens propre du terme. 

Observée dans le célèbre Lac de l’Epée restituée depuis les années 1990, cette tortue à carapace molle, Rafetus swinhoei, s’est éteinte en janvier 2016 de cause naturelle au cœur de la capitale vietnamienne.

Fantasme ou réalité, la résidente du lac de Hoàn Kiêm symbolise surtout des siècles de lutte pour l’indépendance du Vietnam. Sa légende, apprise à l’école par les Vietnamiens et raconté dans des spectacles de marionnettes sur l’eau, remonte aussi loin que le XVe siècle.

Le roi Lê Loi, dont l’histoire raconte qu’il a chassé les Ming à l’aide d’une épée magique, se serait retrouvé face à une tortue alors qu’il naviguait sur le lac. L’animal aurait saisi l’épée dans sa bouche avant de plonger dans l’eau pour la rapporter aux divinités. – VNA