Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha. Photo: Reuters

Bangkok (VNA) - Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha a affirmé que les élections législatives auraient lieu au début de 2019.

Cette déclaration a été faite dans le contexte où les groupes opposés à la junte militaire comptent organiser une manifestation à grande échelle en mai prochain.   

La junte militaire au pouvoir depuis le coup d'État de 2014 a promis et reporté à plusieurs reprises la tenue de ces élections. Auparavant, le Premier ministre thaïlandais a affirmé que les élections législatives auraient lieu "au plus tard" en février 2019. Mais selon lui, des raisons impersonnelles et des processus juridiques ont entraîné des reports et la communauté internationale l’a bien compris.

En même temps, des groupes opposés ont réclamé que les élections législatives devraient avoir lieu cette année. Plusieurs manifestations contre Prayut Chan-ocha et le gouvernement actuel ont été organisés, impliquant des centaines de personnes, essentiellement membres du groupe de restauration de la démocratie (DRG). Des manifestations strictement contrôlées par le gouvernement, les forces de sécurité et la police.

Dans une déclaration publiée fin avril dernier, les groupes d'opposition ont affirmé qu'ils continueraient d’organiser une manifestation à plus grande échelle et à plus long terme, dans le but de demander la dissolution du Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO en anglais) dirigé par le Premier ministre Prayut Chan-ocha. Elle devrait se dérouler avant le 22 mai, également le 4e anniversaire du coup d'Etat contre le gouvernement de Yingluck Shinawatra.

La Thaïlande compte actuellement 69 grands partis politiques en activité. Après le coup d'Etat en 2014 qui a renversé le gouvernement de la Premier ministre Yinhluck Shinawatra, toutes les activités politiques ont été interdites en Thaïlande. Pour préparer des prochaines élections générales, la junte militaire stipule que de nouveaux partis doivent s'inscrire à l'élection, avant de tenir une réunion qui ne vise qu’à discuter de questions importantes. Selon une ordonnance du NCPO, les activités politiques seront pleinement rétablies après l'adoption et la mise en vigueur de la loi sur l'élection des députés. -VNA