Une rue à Yangon, au Myanmar. (Source: migrationology.com)


Bangkok (VNA) – La Thaïlande souhaite présider la création d’un Fonds régional avec ses pays voisins que sont le Cambodge, le Laos, le Myanmar et le Vietnam pour fournir des capitaux aux projets de construction des infrastructures, afin de réduire la dépendance des investissements des pays hors de la région.

Selon le secrétaire adjoint permanent du ministère thaïlandais des Affaires étrangères, Arthayudh Srisamoot, le Premier ministre Prayuth Chan-ocha donnera cette proposition aux dirigeants de ces cinq pays lors de la 8e Sommet de la Stratégie de coopération économique des pays riverains des fleuves Ayeyawady-Chao Phraya et Mékong (ACMECS), qui aura lieu le 16 juin prochain en Thaïlande.

M. Srisamoot a fait savoir que le Fonds régional du Mékong mettrait en service en 2019 et la Thaïlande apporterait une grosse somme à ce Fonds. Ce dernier mobilisera également des capitaux par l’émission des obligations pour les projets lancés par l’ACMECS, dont la production de l’électricité.

Les organisations financières et les pays hors du cadre de la coopération de l’ACMECS pourront également apporter leurs contributions au Fonds. Selon les prévisions, les pays membres du Fonds régional du Mékong géreront ce Fonds par la création d’un comité de gestion commun.

Le Fonds régional du Mékong investirait les projets dans le plan global de l’ACMECS, période 2019-2023, qui sera adopté lors de la 8e Sommet de l’ACMECS le 16 juin prochain. Ce plan se concentrerait essentiellement sur l’amélioration de la connectivité entre les pays membres de l’ACMECS par la réhabilitation des couloirs économiques Est-Ouest et Nord-Sud.

Par ailleurs, ce Fonds pourrait également fournir des capitaux aux projets de coopération au développement des bases des technologies de l’information entre ces cinq pays. -VNA