Photo d'illustration. Source: VNA

 

Bangkok, 16 juillet (VNA) - La Fédération des industries thaïlandaises (FTI) a appelé le gouvernement à maintenir les droits de douane sur les voitures importées à 80% pour protéger l'industrie automobile locale.

L'appel a été lancé par les constructeurs automobiles domestiques de FTI qui ont insisté sur le fait que la réduction des tarifs douaniers aurait des répercussions sur le secteur de la construction automobile et des pièces de rechange.

FTI a exhorté le gouvernement thaïlandais à intensifier le contrôle des prix déclarés des importations de voitures. Elle souhaite également que des contrôles rigoureux soient effectués sur la sécurité et la qualité des voitures importées sur le marché gris.

Au début de cette année, FTI a prévu que la production automobile en Thaïlande augmenterait à près de 2 millions d'unités en 2018 grâce à une augmentation de la demande. Le volume des ventes domestiques devrait atteindre 870.000-900.000 unités, tandis que les exportations devraient diminuer de 3,48% pour atteindre 1,1 million d'unités en raison de nouvelles règles imposées par les pays importateurs.

En juin dernier, le ministère thaïlandais de l'Industrie a mis en chantier le Centre national d'essais d'automobiles et de pneus, le premier du genre en Asie, dans la province de Chachoengsao, située dans le Corridor économique de l'Est (EEC).

Le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-o-cha, a salué l’établissement du centre et a exhorté les entreprises locales à mettre en valeur cet ouvrage pour renforcer la compétitivité nationale.

Ce centre, qui devrait être pleinement opérationnel en 2020, servira de centre d'apprentissage et de centre de promotion des technologies pour les entreprises.

Il permettra aux fabricants de demander une certification sans envoyer leurs produits à l'étranger, ce qui aidera également à stimuler les investissements dans l'industrie de transformation du caoutchouc. -VNA