Hanoï, 1er février (VNA) - En 2018, la Thaïlande est devenue pour la première fois le premier importateur de produits d’acier japonais, les principaux fabricants nippons d'automobiles, d'appareils ménagers et de machines s'y étant installés.

En 2018, la Thaïlande est devenue le premier importateur de produits d'acier japonais. Photo: bangkokpost.com

La Fédération japonaise du fer et de l'acier (JISF) a annoncé jeudi 31 janvier que ce pays avait exporté 5,9 millions de tonnes de produits d’acier vers la Thaïlande en 2018, en hausse de 5,2% sur un an, ce qui est supérieur au volume d'acier exporté vers la République de Corée et la Chine - les deux plus gros consommateurs d'acier japonais au cours de ces deux dernières décennies.

L'acier est le quatrième produit d'exportation du Japon après les automobiles, les semi-conducteurs et les pièces automobiles. Le Japon, deuxième exportateur mondial d’acier après la Chine, en a expédié 36,5 millions de tonnes à l'étranger l'année dernière.

La Thaïlande a consommé plus d'acier que les autres pays de l'Asie du Sud-Est, les industries de l'automobile, de l'électronique grand public et des machines représentant respectivement 19,0%, 8,7% et 6,6% de la consommation totale d'acier, selon l’Institut de fer et d’acier de l’Asie du Sud-Est.

L'accord de partenariat économique entre le Japon et la Thaïlande, entré en vigueur en 2007, a également stimulé les expéditions d'acier japonais en Thaïlande, permettant aux produits d’acier japonais d'être exempts de droits de douane en 2018.

Dans le même temps, la forte demande de l'Asie du Sud-Est a également soutenu les exportations japonaises d'acier, ses expéditions dans la région représentant 35% du total mondial, a déclaré le JISF. -VNA