L’Alliance pour la lutte antitabac en Asie du Sud-Est (SEATCA) félicite l’Indonésie d’interdire la publicité des cigarettes en ligne afin de protéger les jeunes du tabac, et  exhorte d'autres pays à faire de même. Photo: OMS

 

Jakarta (VNA) - L’Alliance de lutte contre le tabagisme en Asie du Sud-Est (SEATCA) a félicité l’Indonésie d’interdire la publicité des cigarettes en ligne, ce qui est considéré comme un effort de protéger des jeunes contre l’exposition au tabac et d’exhorter d'autres pays à faire de même.

Selon le directeur exécutif de SEATCA, Ulysses Dorotheo, tous les pays, en particulier ceux dans la région de l'ASEAN devraient instaurer et appliquer fermement l'interdiction de la publicité pour le tabac sur toutes les plateformes de médias numériques et sociaux.

Il a souligné que le tabagisme demeurait une des principales causes de décès évitables et prématurés dans le monde, faisant près de 8 millions de victimes par an dans le monde.

En Indonésie, environ 66 millions de fumeurs actifs, dont environ 66% sont des hommes adultes.

Chaque année, le tabagisme tue plus de 230.000 Indonésiens, soit environ la moitié des décès dus au tabac dans la région de l'ASEAN.

Auparavant, la ministre indonésienne de la Santé, Nila F. Moeloek, a dit que le taux des jeunes fumeurs de 10 à 18 ans est passé de 7,2% en 2013 à 9,1% en 2018.

En bloquant les annonces de cigarettes sur Internet, les autorités indonésiennes espèrent réduire le taux du tabagisme, en particulier chez les enfants, a exprimé la ministre indonésienne de la Santé.

L’an dernier, une étude menée par la London School of Public Relations dans cinq villes sur l'île de Java a révélé que 10% des non-fumeurs adolescents avaient tendance à fumer après avoir vu des publicités de cigarettes sur l’internet.

La plupart des adolescents indonésiens sont exposés à des annonces de cigarettes sur YouTube, des sites web, Instagram et des jeux en ligne.-VNA