Dak Lak, 30 juillet (VNA) - Les Êdê organisent le culte de la santé dans l’espoir de se protéger des maladies. Une cérémonie qui exprime également la vénération de ce peuple pour les génies et ancêtres protecteurs et consolide l’unité de la communauté.
 
Le sorcier du village rend hommage aux ancêtres de la famille. Photo: vinaculto.vn

Aujourd’hui, la famille de Y Woi Êban, habitant dans le village de Kroa C, district de Cu M’gar, province de Dak Lak (dans les Hauts Plateaux du Centre), organise une cérémonie de culte de la santé. Avant le jour J, le chef de famille a rassemblé sa parenté du côté maternel pour discuter de toutes les étapes et répartir les travaux.
 
La cérémonie se divise en plusieurs étapes. La première rend hommage aux ancêtres de la famille via des offrandes précises, à savoir: une jarre d’alcool et un coq. Lorsque la cérémonie officielle commence, le patron invite sa femme, qui est le symbole de l’autorité maternelle dans sa famille, à s’asseoir sur la natte étendue près du pilier principale de la maison.

Le sorcier tient le coq pour le présenter aux ancêtres de la famille. Au nom du chef, il prie: "Les génies de la forêt, de la montagne, de l’eau, les ancêtres, nous vous invitons à venir pour être témoins de notre dévotion et accorder au chef de la famille une bonne santé, comme un éléphant. Ô les génies, cette personne vit dans sa maison, la maison est stable. Il a su cultiver le riz dans les champs. Il a planté des bananiers qui portent beaucoup de fruits. Maintenant, il est âgé. Je vous prie de l’aider à avoir une bonne santé et des muscles solides comme le fer". 

Ensuite, le sorcier plonge une paille de bambou dans le jarre d’alcool du chef de maison pour que ce dernier invite les membres de sa lignée (les femmes et puis les hommes) à siroter l’alcool.
 
Le sorcier (droite) invite le patron à boire une tasse d'alcool après la cérémonie de culte. Photo: vinaculto.vn

La deuxième partie du culte est consacrée au génie Êsêi qui garantit la santé des habitants. La famille doit préparer des offrandes: sang de porc, trois bols de riz, trois tasses d’alcool. Et le sorcier continue à réciter les incantations: "Ô les génies de la mère, du père, ceux qui vivent sous la terre ou au ciel, nous vous prions d'offrir les meilleures choses au chef".

Les sons des gongs et des tambours résonnent dans la maison. Le sorcier lève sa tête en priant: "Ô les génie de l’Est, de l’Ouest, qui vivent dans les nuages, qui vivent dans l’eau… Nous vous prions de nous offrir un lieu de résidence tranquille. Nous offrons cette jarre d’alcool. Cette jarre est pour vous. Ce riz est pour vous. Nous vous prions de protéger notre maison, de chasser les fantômes. Nous vous prions d’écouter nos sollicitations".

À la fin de la cérémonie, le sorcier invoque la bienfaisance du génie Hleang qui protège les habitants. "Lorsque cet homme est menacé, nous vous prions de le protéger", répète le sorcier.

Après les cérémonies officielles, les participants sont invités à prendre le repas afin de consolider l'unité de la communauté. – CVN/VNA