Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc (cinquième à droite) et d'autres dirigeants des pays membres de l'ASEAN (Photo: VNA)

Hanoi (VNA) – Dans le cadre du 34e sommet de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) en Thaïlande, dans la matinée du 23 juin, les dirigeants des pays de l'ASEAN ont eu une réunion restreinte pour discuter de nombreuses questions internationales et régionales.

Les pays ont exprimé leur inquiétude devant les conséquences pouvant être imputables à la concurrence commerciale entre les États-Unis et la Chine, tout en affirmant que l'ASEAN devrait renforcer la solidarité et travaillerait à l'unanimité pour formuler des mesures appropriées tout en minimisant les impacts négatifs, en s’adaptant aux nouvelles circonstances. Dans ce contexte, les pays apprécient l'adoption par l'ASEAN du document concernant le point de vue de l'ASEAN sur l'Indo-Pacifique.

S'agissant de la situation dans l'État de Rakhine, au Myanmar, les pays ont accepté de soutenir le Myanmar et plus particulièrement les Rohingyas rapatriés volontairement, en toute sécurité et dans le maintien de la sécurité et de la dignité, en réalisant les autres recommandations de manière appropriée.

Les pays ont reconnu des progrès dans les négociations sur le code de conduite en mer Orientale entre l'ASEAN et la Chine, soulignant la nécessité de mettre au point un COC effectif, efficace et internationalement reconnu.

Lors de la réunion, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a souligné l'importance de la solidarité et du consensus de l'ASEAN dans la construction de la communauté. Le Premier ministre a souligné l'urgence de la sincérité et de la franchise dans les relations entre les pays membres, du respect de la diversité et de la différence, tout en préservant la solidarité et en ne portant pas atteinte aux sentiments et aux intérêts de chacun. Dans le même temps, il est nécessaire d'avoir un esprit ferme dans ses relations avec les partenaires.

Le Premier ministre a affirmé qu'en 2020, en tant que président de l'ASEAN et membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, le Vietnam collaborerait activement avec l'Indonésie pour renforcer le statut de l'ASEAN en renforçant la connectivité ASEAN - Nations Unies, souhaitant que les coordonnent et soutiennent bien ce rôle.

En ce qui concerne la mer Orientale, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a déclaré que l'ASEAN devait reconnaître franchement, d'une part, les premiers points positifs des négociations du COC, sans toutefois ignorer les développements sur le terrain tels que la mise en valeur illégale des terres, la militarisation, l’entrave à l’exploitation légale des ressources marines, voire la menace à la sécurité des vies et des biens des pêcheurs… Par conséquent, l'ASEAN doit à la fois encourager le dialogue et la coopération, et être franche et responsable pour les développements susceptibles d'avoir un impact négatif sur l'environnement de paix, de sécurité et de stabilité. -VNA