Hanoi (VNA) – La question de la Mer Orientale doit être réglée de façon pacifique et sur la base du droit international, a souligné Chris Matlhako, membre du Bureau politique du Parti communiste d’Afrique du Sud, après sa participation à la 18e rencontre internationale des Partis communistes et ouvriers tenue en octobre dernier à Hanoi.

Hoang Binh Quân, chef de la Commission des relations extérieures du CC du PCV (droite) et Chris Matlhako, membre du Bureau politique du Parti communiste sud-africain. Photo: VNA

Répondant à l’interview accordée au correspondant de l’Agence vietnamienne d’Information (VNA) à Prétoria, Chris Matlhako a estimé que les différends en Mer Orientale ne peuvent qu’être réglés par les parties concernées, ce qui signifie que la Chine, le Vietnam et d'autres pays d​e la région devraient s'asseoir ensemble pour résoudre ce problème ​dans un esprit amical. ​Ce problème doit aussi être réglé sur la base du droit international,​ du droit ​maritime et océanique, afin d'éviter des conflits qui pourraient dégénérer en une guerre militaire.

Les négociations peuvent être menées à la fois au niveau bilatéral et multilatéral ou au sein des forums régionaux appropriés.

M. Matlhako a mis l’accent sur le​ fait que les différends en Mer Orientale qui doivent être résolus pacifiquement, car une solution pacifique pour ce problème important contribuera à renforcer les intérêts communs entre la Chine, le Vietnam et ​les autres pays concernés.

Selon lui, les parties doivent utiliser le droit international comme base pour le règlement des différends, ​dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 qui est une base importante pour solutionner le problème. - VNA