Hanoi (VNA) – L’accusation a requis jeudi 25 janvier la prison à vie à l’encontre de Trinh Xuân Thanh pour détournement de biens à PetroVietnam Power Land Joint Stock Company (PVP Land).
 

Le parquet demande la prison à vie contre l’ancien président du conseil d’administration de PVC Trinh Xuân Thanh. Photo : VNA

L’ancien président du conseil d’administration de PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC) Trinh Xuân Thanh et sept coprévenus doivent répondre devant le Tribunal populaire de Hanoi de détournement de biens.

Ils sont jugés pour leur rôle dans le transfert d’actions détenues par PVP Land dans le projet Nam Dàn Plaza, dont la différence entre les prix du contrat de transfert d’actions et du contrat de versement d’arrhes a provoqué une perte de plus de 87 milliards de dôngs (3,9 millions de dollars).

Trinh Xuân Thanh est accusé de s’en être approprié de 14 milliards de dôngs, mais il a restitué ce montant à la demande de l’ancienne directrice générale adjointe de la Compagnie par actions d’investissement Vietsan, Thai Kiêu Huong.

Le parquet a qualifié les infractions d’extrêmement graves et demandé la perpétuité contre Trinh Xuân Thanh, 17 à 18 ans de prison contre l’ancien président du conseil d’administration de PVP Land Dào Duy Phong, 14 à 15 ans de prison contre l’ancien directeur général de PVP Land Nguyên Ngoc Sinh.

L’accusation a également requis 11 à 12 ans de prison contre l’ancien président du conseil d’administration de Petro Song Da Trading and Investment Joint Stock Company (PVSD) Dinh Manh Thang, Thai Kiêu Huong, et Huynh Nguyên Quôc Duy (né en 1972 et domicilé à Hô Chi Minh-Ville).

Elle a demandé 9 à 10 ans de prison contre l’ancien président de la Compagnie par actions de construction et de services 1/5 et de la Compagnie par actions Minh Ngân, Lê Hoà Binh, qui avait été condamné le 15 mars 2017 à la perpétuité par le Tribunal populaire de Hanoi. La peine résultant du cumul est la perpétuité.

Le parquet a enfin requis 8 à 9 ans de prison contre l’ancienne cheffe comptable de la Compagnie par actions de construction et de services 1/5 et de la Compagnie par actions Minh Ngân, Nguyên Thi Kim Thoa, qui avait été condamné le 15 mars 2017 à la perpétuité par le Tribunal populaire de Hanoi. La peine résultant du cumul est la perpétuité.

Tinh Xuân Thanh a été condamné le 22 janvier 2018 à la perpétuité pour actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique causant de graves conséquences, et détournement de biens, à l’issue du procès en première instance de l’affaire survenue à PetroVietnam et à PVC.

En plus de cette peine, le Tribunal populaire de Hanoi a condamné l’ancien président du conseil d’administration de PVC à verser 30 milliards de dôngs en dédommagement à l’Etat dont PetroVietnam est représentant. – VNA