De déchets plastiques. Photo: EPA

 

Kuala Lumpur (VNA) - Le gouvernement malaisien interdira l’importation de tous les déchets solides non recyclables, en particulier des plastiques, a déclaré Yeo Bee Yin, ministre de l’Energie, de la Technologie, des Sciences, de l’Environnement et du Changement climatique.

Les déchets plastiques sont variés, certains peuvent être recyclés, mais il existe des déchets plastiques mixtes qui ne peuvent pas être recyclés et sont généralement utilisés par des usines illégales, a-t-elle déclaré devant la Chambre basse, le 17 octobre.

Ainsi, tous les déchets solides qui ne peuvent pas être recyclés correctement et qui ne sont pas conformes à la Loi sur la qualité de l’environnement seront interdits, a-t-elle indiqué.

Cependant, bien que le gouvernement malaisien ordonne l’interdiction de l’importation de déchets plastiques, cette mesure ne pourrait pas résoudre radicalement ce problème, si des pays comme la Thaïlande et l’Indoné l’autorisent toujours, a-t-elle estimé.

Selon la ministre Yeo Bee Yin, la solution la plus efficace est que les pays développés cessent d’exporter leurs matières plastiques non recyclables.

Elle a affirmé que les ministères et secteurs concernés de la Malaisie feraient de leur mieux et s’engageraient à faire en sorte que ce pays ne devienne pas un "dépotoir" des pays développés.

Le cabinet a décidé de créer un comité ministériel mixte chargé d’étudier les moyens permettant de s’attaquer à l’importation de déchets plastiques, a-t-elle dit, ajoutant que ce comité devrait se réunir le 26 octobre prochain.

Le journal The Star a alerté que la Malaisie est devenue une poubelle de déchets plastiques d’autres pays après que la Chine a décidé de bannir l’importation de déchets plastiques, ce qui a eu un impact considérable sur le système de recyclage mondial.

Des pays tels que le Royaume-Uni ont commencé à chercher d’autres endroits pour décharger ces déchets. – VNA