Kuala Lumpur, 11 septembre (VNA) - La Malaisie a annulé trois projets de canalisation soutenus par la Chine, après leur suspension en juillet.

Un oléoduc à Pangerang, dans l'État de Johor, au sud de la Malaisie. Source: Reuters

 

Le ministre malaisien des Finances, Lim Guan Eng, a déclaré que les projets annulés étaient deux oléoducs et gazoducs d’une valeur de plus d’un milliard de dollars et un pipeline de 795 millions de dollars reliant l’Etat de Malacca à une raffinerie et une usine pétrochimique de Petronas dans l'état de Johor.

M. Lim a ajouté avoir envoyé une lettre aux parties chinoises concernées pour mettre fin à ces projets, sans divulguer les frais d'annulation que la Malaisie encourrait.

Le 21 août dernier, le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad a confirmé à Pékin l'annulation de trois projets d'infrastructures conclus avec la Chine, jusqu'à ce que son pays soit en mesure de les financer.

Ces contrats portaient sur un montant total d'environ 22 milliards de dollars: une ligne de chemin de fer reliant la frontière thaïlandaise à Kuala Lumpur (20 milliards), et deux  gazoducs sur l'île de Bornéo.

S’adressant à la presse à Pékin avant de terminer sa visite de cinq jours en Chine, M. Mahathir a expliqué que si la Malaisie continuait à mettre en œuvre ces projets, il lui faudrait emprunter des sommes énormes que le pays ne peut se permettre.

Ces projets ne sont pas nécessaires pour la Malaisie maintenant, car le pays doit d'abord régler son déficit financier, a-t-il déclaré.

Le gouvernement malaisien déploie actuellement tous les efforts possibles pour réduire sa dette, qui s'élève à 250 milliards de dollars, a-t-il ajouté. -VNA