La cooperation franco-vietnamienne dans le domaine de l’oncologie hinh anh 1L'application de la nouvelle technologie dans le traitement ducancerà l'Hôpital de l'oncologie de Hanoï. Photo: CVN/VNA

Hanoï (VNA) - L’Hôpital national de cancérologie du Vietnam et l’hôpital Avicenne ont signé, mercredi 26 septembre à Paris, un accord de coopération bilatérale qui affirme leur volonté de s’entraider pour un développement commun.

La signature de l'accord de coopération a eu lieu lors de la visite de travail en France de la délégation de l’Hôpital national de cancérologie du Vietnam, conduite par son directeur, le Professeur et Docteur Trân Van Thuân, également directeur de l’Institut national d’oncologie, pour renforcer la relation entre le Vietnam et la France dans le secteur de la santé.

Selon cet accord, l’hôpital Avicenne accueillera régulièrement des jeunes médecins et des chercheurs de l'hôpital national de cancérologie du Vietnam dans le cadre de programmes de formation des chercheurs, des médecines résidents et des médecins spécialisés dans un domaine du cancer.

En outre, l’hôpital française Avicenne transférera à l'hôpital national de cancérologie du Vietnam des techniques modernes utilisées dans le diagnostic et le traitement du cancer. Elle partagera également des expériences relatives à la gestion hospitalière selon les normes internationales.

Les deux hôpitaux participeront ensemble à des projets de recherche dans le secteur du cancer, et publieront régulièrement des œuvres spécialisées dans des revues prestigieuses. Des programmes de coopération dans la formation continue, postuniversitaire et interuniversitaire seront élaborés.

Selon des prévisions, un accord de coopération entre l’Institut national d’oncologie et l’Institut Curie devrait être signé en novembre prochain au Vietnam.

Le soutien français a par ailleurs permis à plus de 3.000 médecins résidents vietnamiens de suivre des formations en France ainsi qu’à soutenir l’organisation de formations postuniversitaires au Vietnam à l'intention de 1.500 médecins vietnamiens. Ces derniers ont par la suite pu devenir professeurs, docteurs, experts de premier rang ou encore dirigeants du secteur de la santé du Vietnam.

De nos jours, malgré les nombreux progrès réalisés dans ce domaine, pour diverses raisons, la maladie continue d'augmenter à l'échelle mondiale, dont au Vietnam. Le cancer est une maladie extrêmement répandue dans le monde, avec 14,1 millions de nouveaux cas chaque année et plus de 8,2 millions de décès. Le Vietnam enregistre plus de 126.000 nouveaux cas chaque année et 94.000 décès. -CVN/VNA