Dà Nang (VNA) – Pour contribuer à limiter une perte de rentrées fiscales pour l'État, la ville de Dà Nang (Centre) renforce la mise en œuvre du projet de «Développement du paiement par carte bancaire dans les centres commerciaux et touristiques».

Le paiement par carte bancaire devient de plus en plus courant. Photo : VNA

Dans les grandes surfaces commerciales comme les marchés et les centres commerciaux, les magasins doivent s’équiper de davantage de machines à cartes bancaires (POS) afin de favoriser ce type de paiement.
 
Selon l’enquête de l'antenne de la Banque d'État à Dà Nang, en neuf mois, environ 4.000 POS y ont été installés, soit une augmentation de 46,5% par rapport à 2014. Le nombre de POS distribués sur le marché vietnamien à Dà Nang augmente à grande vitesse.
 
En particulier, la Banque par actions du commerce extérieur du Vietnam (Vietcombank) a développé le réseau de paiement par carte dans la ville avec 879 POS et 621 établissements acceptant les paiements par carte bancaire.

Selon les analyses de l'antenne de la Banque d'État à Dà Nang, le taux du paiement par carte bancaire dans les marchés régionaux reste encore assez bas. En revanche, ce chiffre est beaucoup plus élevé dès qu’il s’agit de boutiques d'art ou de restaurants.
 
Nguyên Van Phung, directeur du Service municipal des finances, fait savoir qu’une baisse des paiements en espèce est la directive à suivre de la ville afin de lutter contre la perte de rentrées fiscales pour l'État. Actuellement, le Service a coopéré avec l'antenne de la Banque d'État à Dà Nang pour la mise en œuvre efficace de ce projet.
 
M. Phung estime également que cette directive représente non seulement une mesure afin de réduire une perte de rentrées fiscales pour l'État, mais aussi une tendance du développement du secteur touristique. – CVN/VNA