Hanoo, 22 décembre (VNA) - La Banque mondiale (BM) a annoncé le 21 décembre qu'elle révisait ses prévisions à la baisse de croissance pour les Philippines à 6,4% en 2018 et à 6,5% en 2019, en raison de l'inflation toujours élevée affectant les dépenses de consommation.
Photo : REUTERS/Romeo Ranoco
 
Ces nouvelles prévisions représentent une baisse légère des prévisions de croissance de la banque de 6,5% pour 2018 et de 6,7% pour 2019, publiées dans le Bulletin économique des Philippines en octobre.

"Une stratégie solide et cohérente du programme d'investissement dans les infrastructures tout en soutenant les améliorations en matière de santé, d'éducation et de protection sociale sera essentielle pour maintenir les perspectives de croissance robuste et inclusive des Philippines", a déclaré Rong Qian, économiste de haut rang de la Banque mondiale, dans un communiqué.

Alors que la situation d'une inflation élevée pourrait freiner la croissance de la consommation privée au 4e trimestre de 2018, la Banque mondiale a déclaré qu'un ralentissement de l'inflation au cours des prochains trimestres devrait renforcer la confiance des consommateurs et augmenter la consommation privée en 2019.

L’inflation annuelle du pays, qui avait atteint son plus haut niveau en près de 10 ans, a ralenti pour atteindre son niveau le plus bas en quatre mois en novembre, en raison du ralentissement de la croissance du secteur de l’alimentation et des services publics. Cela a permis à la banque centrale de maintenir ses taux d’intérêt la semaine dernière.

La Banque mondiale a également déclaré que les élections de mi-mandat en mai prochain devraient également renforcer la consommation en augmentant temporairement l'emploi et le revenu disponible au début de 2019.

Cependant, les Philippines pourraient faire face à des obstacles pouvant résulter d'investissements plus faibles compte tenu du retard dans l'approbation du budget pour 2019, alors que la faiblesse des échanges mondiaux pourrait freiner les exportations.

Le gouvernement philippin vise une croissance du PIB de 6,5 à 6,9% cette année, en baisse par rapport au précédent objectif de croissance de 7 à 8%. L'objectif de croissance annuelle pour 2019-2022 a été maintenu à 7 et  8%.-VNA