Hanoï, 21 août (VNA) - La Banque asiatique de développement (BAD) a approuvé un crédit de 300 millions de dollars destiné à soutenir les efforts des Philippines de renforcer le cadre dans lequel le secteur privé peut participer au programme de développement des infrastructures du gouvernement.

Les réformes dans le cadre du programme EPPIP ont réussi à stimuler le marché des PPP et à améliorer la qualité des projets d’infrastructure aux Philippines. Source: adb.org

La BAD a déclaré lundi 20 août que ce prêt aiderait les projets de partenariat public-privé (PPP) dans l’infrastructure de prospérer en utilisant l'expertise et l'innovation du secteur privé.

"Les projets de PPP peuvent améliorer la qualité de vie des habitants en fournissant des services publics fiables grâce à des infrastructures efficaces", a déclaré Cristina Lozano, spécialiste supérieure de la BAD.

Avec une économie en forte croissance, une géographie archipélagique, une population en expansion et une urbanisation rapide, le gouvernement philippin s’est fixé l’objectif de porter les investissements dans l’infrastructure à 7,4% du produit intérieur brut en 2022, contre 5,1% en 2016.

Le programme "Construire, construire et construire", qui fait partie du Plan de développement à moyen terme des Philippines, nécessiterait des investissements cumulés de 168 milliards de dollars pour 75 projets prioritaires à fort impact dans l’ensemble du pays.

Pour financer ce programme, le gouvernement philippin souhaite utiliser un fond mixte composé de dépenses publiques, d’aide publique au développement et de capitaux privés.

Depuis 2010, le gouvernement philippin a approuvé 16 projets nationaux de PPP, d’un capital total d’environ 6,2 milliards de dollars. Des études de faisabilité pour six projets ont également été achevées pendant cette période. -VNA