La Retraite AEM 25 a lieu les 22 et 23 mars à Phuket, en Thaïlande. Photo: VNA

Bangkok (VNA) - La 25e conférence restreinte des ministres de l’Economie de l’ASEAN (Retraite AEM 25) se tient les 22 et 23 mars à Phuket, en Thaïlande.

Une délégation du Vietnam, conduite par le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Tran Quoc Khanh, assiste à cet événement.

Deux des principaux objectifs discutés lors de la Retraite AEM 25 sont la conclusion des négociations du Partenariat économique global régional (RCEP)  prévue fin 2019 et l’achèvement du guichet unique de l'ASEAN (ASW).

Une fois signé, le RCEP entre les dix pays membres de l'ASEAN et ses six partenaires de dialogue (la Chine, l’Inde, le Japon, la République de Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande) formera le plus grand bloc commercial au monde, couvrant 28% du produit intérieur brut mondial et 30% de la valeur commerciale du monde.

Le mécanisme ASW vise à utiliser des moyens électroniques pour faciliter les procédures douanières, le transit de marchandises, les réclamations fiscales et les autorisations de licence liés à des pays membres de l’ASEAN.

Lors de la Retraite AEM 25, les ministres de l’Economie de l’ASEAN devraient signer deux documents importants, à savoir  l'accord sur le commerce des services de l'ASEAN (ATISA) et le 4è protocole d'amendement de l'Accord d'investissement global de l'ASEAN (ACIA).

Selon la directrice générale du Département des négociations commerciales du ministère thaïlandais du Commerce, Auramon Supthaweethum, l’ATISA est destiné à approfondir l’intégration des marchés de services de l’ASEAN et à introduire des engagements relatifs au commerce des services, en créant un environnement libéralisé, stable et prévisible pour les fournisseurs de services de la région. Il remplace l'actuel accord de services datant de 1995 et couvre des services dans les domaines de la santé, du tourisme, de l'hébergement, de la construction, des conférences et des expositions.

L’ACIA concerne non seulement les investisseurs de l'ASEAN, mais également les investisseurs étrangers implantés dans les pays de l'ASEAN, contribuant ainsi à rendre la région plus attrayante pour les investissements étrangers.

Les pays membres de l'ASEAN ont achevé les négociations sur ces deux accords à la fin de l'année dernière.

En tant que présidente de l'ASEAN en 2019, la Thaïlande se concentrerait sur trois grands contenus couvrant 13 priorités économiques, axées sur trois piliers que sont : aider l’ASEAN à se préparer pour la  révolution industrielle 4.0 ; promouvoir la connectivité de l'ASEAN via le commerce, l’investissement et le tourisme ; et renforcer le développement économique durable au sein de l'ASEAN.

La Retraite AEM 25 traitera également de ce que l’ASEAN peut faire en tant que communauté économique pour relever les défis de la révolution industrielle 4.0.

L’an dernier, les échanges commerciaux entre la Thaïlande et l'ASEAN ont augmenté de 13% à 114 milliards de dollars ; et ceux entre la Thaïlande et les pays membres du RCEP ont atteint 70 milliards de dollars. L’ASEAN a représenté 27% des exportations thaïlandaises. -VNA