Ho Chi Minh-Ville (VNA) - En dépit de sa cécité, Nguyên Hoàng Giang, ancien étudiant de l'Université internationale de Hô Chi Minh-Ville et premier programmeur malvoyant de Grab (le spécialiste des services de voitures de tourisme avec chauffeur - VTC) en Asie du Sud-Est, vit toujours avec optimisme et ambition.

Nguyên Hoàng Giang vit toujours avec optimisme et ambition. Photo: GDTD/CVN

Dès sa naissance à Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Hoàng Giang a été diagnostiqué non-voyant. Il a donc suivi une scolarité dans une école réservée aux malvoyants. Pourtant, à l’âge de 8 ans, il a été envoyé dans une école normale. En utilisant des manuels scolaires en braille et des équipements destinés aux malvoyants, il surprenait par son excellence même avec son handicap. Cependant, les études secondaires ont été plus dures pour lui, car il n’a pas su avoir assez de confiance en ses capacités en raison de sa cécité.

Heureusement, cette attitude négative a pris fin rapidement après une prise de conscience, notamment lorsqu’il a commencé à s’intéresser au sort des personnes atteintes du même handicap. Il a décidé de changer pour de donner aux autres personnes défavorisées et à lui-même une vie agréable.

C’est alors que Nguyên Hoàng Giang a choisi l'Université internationale de Hô Chi Minh-Ville (en anglais: Ho Chi Minh City International University ou HCMIU), une des membres de l'Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, afin de construire sa propre voie. "J’aime l’anglais et j’adore évoluer dans un environnement international. En tant qu’handicapé, j’ai bénéficié d’une réduction de la moitié des frais de scolarité. Ainsi, j’ai décidé de m’y engager, et j’y ai trouvé ma passion pour l’informatique et la programmation", partage-il.

En parlant de son élève, la Dr Nguyên Thi Thanh Sang ne manque pas de bonnes paroles: "Il a une parfaite connaissance de la recherche, de la programmation et de la résolution des algorithmes".

Nguyên Hoàng Giang est le premier et l'unique programmeur malvoyant de Grab en Asie du Sud-Est. Photo: GDTD/CVN

Grâce à l’aide de Nguyên Thi Thanh Sang, le jeune malvoyant a achevé un article scientifique qui a été accepté dans le cadre de la Conférence internationale sur les sciences et les technologies de l'information (ICIST-2017).

Admis dans le leader des VTC et des motos-taxis en Asie du Sud-Est

Grâce à ses études brillantes, Nguyên Hoàng Giang a obtenu une bourse d’études pendant un an à Singapour, une opportunité qu’il n’avait jamais osé espérer.

De retour de l'État insulaire d'Asie du Sud-Est, cet étudiant malvoyant s’est engagé dans une petite startup au Parc high-tech de Quang Trung, en parallèle de ses études à l’Université internationale de Hô Chi Minh-Ville. À la fin de sa 3e année d’études, Nguyên Hoàng Giang a fait partie du petit nombre d’étudiants brillants choisis par le groupe d’Intel en tant que stagiaires.

Giang veut que l'application soit plus accessible aux utilisateurs malvoyants. Photo: GDTD/CVN

Il fait toujours un maximum d’efforts pour vivre, étudier et travailler comme une personne normale. Un exemple concret: afin de passer le test d'anglais TOEFL (Test of English as a Foreign Language), non destiné aux malvoyants, cet étudiant plein de ressources a écrit des e-mails et téléphoné aux États-Unis pour faire appel à une aide personnalisée. Enfin, Giang a atteint son objectif.

Nguyên Hoàng Giang rêvait toujours de retourner à Singapour pour travailler, et c’est chose faite lorsque Grab, le leader des VTC et des motos-taxis en Asie du Sud-Est, dont le siège se situe à Singapour, l’a choisi pour devenir leur programmateur. Ayant dépassé plus de 400 candidats, Nguyên Hoàng Giang est devenu l'un des huit sélectionnés. Plus particulièrement, il est le premier et le seul programmeur malvoyant de Grab dans toute la région.

Aider les autres malvoyants

Nguyên Hoàng Giang travaille pour Grab depuis février 2017. Son travail quotidien est de développer et de perfectionner certaines facettes de l’application, afin de la rendre plus accessible à ses utilisateurs malvoyants.

L’exemple de ce programmeur malvoyant âgé de 24 ans a permis de montrer que devant les obstacles, la volonté, l’énergie et le courage sont les meilleurs atouts. Pour ce jeune homme, la vie est simple: " On y va et on arrivera !" -CVN/VNA