Photo: tapchitaichinh.vn

Hanoï (VNA) – Le Vietnam a progressé à la 40e position en termes d’Indice mondial de propriété intellectuelle (PI) 2018 dans la liste des 50 pays publiée par le Centre mondial de la propriété intellectuelle (GIPC), lequel relève de la Chambre du commerce des États-Unis (AmCham).

L’Indice de la propriété intellectuelle permet aux décideurs politiques de sonder des solutions visant à stimuler la croissance économique, créer des emplois et innover à travers le cadre de la propriété intellectuelle.

Cette année, le classement de l'Indice de propriété intellectuelle baptisé "Créer" (Create) a analysé la situation de la propriété intellectuelle dans 50 économies du monde. Le rapport a évalué les économies en fonction de 40 indicateurs liées aux brevets, aux marques, au droit d'auteur et à la protection de la confidentialité commerciale.

Dans ce classement, le Vietnam a été noté à 13,19/40 points contre 10,34/35 points en 2017, soit une hausse de 30%. Cette progression est due essentiellement à la mise en vigueur du Code pénal (amendé) en 2017 ainsi qu’aux résultats positifs de nouveaux indices.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Union européenne sont toujours les pays les plus innovants du monde, tandis que le Japon et Singapour figurent également dans le top 10 de ce classement.

Selon David Hirschmann, président et directeur exécutif du GIPC, ce classement a montré que la plupart des économies évaluées établissaient une plate-forme plus efficace en matière de propriété intellectuelle. L'Indonésie, la Thaïlande et le Vietnam, par exemple, ont élaboré des programmes à long terme pour renforcer la coordination entre les organes gouvernementaux chargés de l'application d​es droits de propriété intellectuelle.

"Avec des grands investissements versés dans les droits de propriété intellectuelle, le Vietnam pourra profiter de cet élan de croissance positif pour devenir un leader dans la région, en stimulant les ressources nationales à l'innovation et l'amélioration de la compétitivité mondiale", a déclaré Patrick Kilbride, vice-président du GIPC. -VNA