Le séminaire "Que faire pour créer une habitude de lecture pour les enfants?" à Hô Chi Minh-Ville.

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Au séminaire "Que faire pour que la lecture soit une habitude pour les enfants?", organisé récemment par le Service de l'information et de la communication de Hô Chi Minh-Ville en collaboration avec l'Association des éditeurs vietnamiens et le journal Tuôi Tre (Jeunesse), les délégués ont déclaré que pour promouvoir la culture de la lecture, il était nécessaire de commencer dès le plus jeune âge. Pour y arriver, les écoles et les familles doivent se coordonner.

Lê Hoàng, président de l'Association des éditeurs vietnamiens, a déclaré que selon le Département des éditeurs vietnamiens, le Vietnam publie moins de 400 millions d'exemplaires par an depuis trois ans. Parmi eux, plus de 300 millions d'exemplaires sont des manuels scolaires ou universitaires. Pour lui, les Vietnamiens ne lisent pas assez. La principale raison est que l’habitude de lire n’est prise dès l'enfance.

Nguyên Thi Ngoc Minh, professeur de l'Université normale supérieure de Hanoï, s'est dite préoccupée par la dégradation de la culture de la lecture.

Cette situation est due à de nombreuses raisons, notamment le manque de temps des parents pour s’occuper de leurs enfants, l’habitude d'utiliser des écrans; la surcharge des activités scolaires entraînant un manque de temps pour la lecture et la perception incorrecte sur l'importance de la lecture pour le développement des enfants.

Il est nécessaire de créer un environnement propice à la lecture des enfants dans la famille et à l'école, où l’enfant doit disposer d'un espace de lecture convivial et adapté son âge. Dans le même temps, il faudrait créer une communauté de lecture autour des enfants et suggérer des livres pour stimuler leur curiosité et leur amour de la lecture.

Habitudes de lecture

Selon Pham Thi Chinh, directeur de l'école primaire Dông Hoa B dans la province de Binh Duong (Sud), d'après une enquête interne, la plupart d'entre eux n'ont pas de bonnes habitudes de lecture. L'école donc a mis en œuvre de nombreuses solutions pour développer la culture des livres pour les élèves de l'école.

Partageant son expérience pratique, Pham Thi Chinh a déclaré qu'au début, l'école n'encourageait les enfants qu’à lire volontairement à la bibliothèque ou en classe pendant la pause du déjeuner, les récréations, mais les effets sont restés faibles. Alors l’école a mis en place un programme prévoyant que chaque classe aura 35 minutes par semaine de lecture. Conscient que le temps de lecture des élèves est encore insuffisant, l’école a décidé d’y consacrer les 30 premières minutes de chaque journée scolaire.

Parallèlement, l'école encourage les élèves à lire davantage à la maison et en classe lorsqu'ils en ont le temps. Les premiers résultats sont plutôt positifs.

L'organisation des temps de lecture est également mise en œuvre de manière flexible par de nombreuses autres écoles avec des délais différents et a reçu un retour positif des enfants. Selon les délégués, pour créer une habitude de lecture pour les élèves, il est nécessaire que le ministère de l'éducation et de la formation élabore un programme comportant des temps de lecture pour toutes les écoles. Dans le même temps, il faut moderniser les bibliothèques, promouvoir les livres et encourager chaque famille à se constituer une bibliothèque. -CVN/VNA