Un jardin d'orchidées. Photo : lamnong.net
Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Accorder la priorité à investir dans la création et le développement de variétés en vue d’élever la qualité des fleurs et de réduire la dépendance vis-à-vis des variétés importées permettrait d’accélérer les exportations d’orchidées d’Hô Chi Minh-Ville comme du Vietnam.

Il faudra également établir et élargir les zones de culture high-tech ainsi que renforcer les études de marché en vue d’assurer des débouchés pour ces fleurs.

Tels furent les contenus importants abordés lors du colloque «Potentiels de développement et orientations de production des orchidées à Hô Chi Minh-Ville» tenu le 24 avril.

Selon Nguyen Van Duc Tien, un représentant du Service municipal de l’Agriculture et du Développement rural d’Hô Chi Minh-Ville, la valeur à l’exportation des orchidées dans le monde a atteint 217,6 millions de dollars en 2018. Les premiers exportateurs sont les Pays-Bas, la Thaïlande, Taïwan (Chine), Singapour et la Nouvelle-Zélande. Bien que le Vietnam occupe le 6e rang mondial, la valeur à l’export n’est que de 4 millions de dollars. Un chiffre très modeste par rapport aux 5 marchés précités. Ses débouchés sont pour l’essentiel le Japon, Singapour, Hongkong (Chine) et l’Arabie saoudite.

Selon le Service municipal de l’agriculture et du développement rural, en 2020, la superficie totale de plantes d’agrément de la ville sera de 2.250 ha, dont 400 ha d'orchidées et 500 ha d'abricotiers.- CPV/VNA