La Russie ambitionne de créer un joint-venture du GNL avec le Vietnam. Photo: Baodatviet

Hanoi (VNA) - Le joint-venture GNL (gaz naturel liquéfié) entre Gazprom et PVGazprom Natural Gas for Vehicles, relevant de Petrovietnam, pourrait être lancé en 2020, cité par Sputnik.
 
Selon Sputnik, lors du forum économique international de Saint-Petersburg (SPIEF), le président de Gazprom, Alexei Miller, a eu une rencontre avec le président de la Commission économique du Comité central du Parti communiste du Vietnam, Nguyen Van Binh, pour discuter du développement de projets dans la production d'électricité et du GNL.

En conséquence, un joint-venture sera créé et commencera la construction d'un complexe de production de GNL en 2019. Ce joint-venture fournira du GNL en tant que matière première pour les moteurs d’automobiles et de véhicules de transport fluvial.

Les deux parties ont également discuté de la préparation d'un nouvel accord de coopération entre Gazprom et KNG Petrovietnam pour une période de 10 ans.

Le Vietnam est l'un des "choix" appréciés par les entreprises énergétiques russes. La Russie cherche des possibilités de construire des centrales gazo-électriques à l'étranger, au Vietnam et en Chine notamment.

Auparavant, SeaNews avait informé de l'accord de coopération entre Novatek (Russie) et le Comité populaire provincial de Ninh Thuan concernant la fourniture de GNL, la construction d'un terminal de GNL et de nouvelles centrales gazo-électriques.

Selon Leonid Mikhelson, président du Conseil d'administration de Novatek, la forte croissance économique du Vietnam requiert une sécurité énergétique durable. La construction d'une usine de GNL à Ninh Thuan contribuera à garantir un approvisionnement en énergie à un prix compétitif. "Le projet sera bientôt achevé grâce au soutien de la province", a-t-il affirmé.

Ninh Thuan est toujours reconnue comme une destination attrayante pour les projets de GNL.

Après que le gouvernement a approuvé la politique de développement du complexe de GNL à Ninh Thuan, de nombreux "géants" étrangers sont venus à Ninh Thuan pour sonder les possibilité d'investissement, dont le groupe national de l'électricité de Corée du Sud (KEPCO).

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, de nombreuses entreprises ont coopéré, ambitionnent de construire une usine de GNL au Vietnam et entretiennent des relations avec PVGas. En outre, dans le cadre de la forte tendance d’investissement dans les centrales gazo-électriques partout dans le monde, des entreprises japonaises et américaines ont l'intention d'investir à Ca Na dans les temps à venir. -CPV/VNA