Football masculin : vers le developpement de la marque sportive hinh anh 1La sélection nationale de football au Tournoi amical Hung Thinh organisé fin septembre dernier à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : CTV/CVN

Hanoï (VNA) - Plus le football vietnamien se développe, plus la valeur de l’image de marque de la sélection nationale augmente. La conception d’un label sportif ne se limite pas seulement à l’amélioration des performances mais aussi à de nombreux autres domaines sur lesquels on ne se concentre que depuis peu.

Au Vietnam, le concept d’élaboration de marque pour le sport en général et pour le football en particulier est encore assez nouveau. L’état actuel des stratégies marketing de la sélection nationale masculine est comme ceci : il n’y a pas encore d’entreprises professionnelles vraiment spécialisées en la matière ; il y a un manque de gestionnaires et de spécialistes du marketing sportif ; les stratégies de communication et de marketing ne sont pas encore au niveau des standards mondiaux.

Pour l’instant, le pays ne s’est concentré que sur le premier facteur, c’est-à-dire la création d’une image de marque de la sélection nationale basée sur leurs performances. Il n’a pas vraiment prêté attention aux autres facteurs, qui sont tout aussi importants. Par exemple : il n’y a pas encore de travail de promotion de l’image de l’entraîneur et des joueurs et la communication de l’équipe n’est pas non plus prise au sérieux. Bien que les instances sportives nationales et la Fédération vietnamienne de football (VFF) viennent de fixer un objectif de revenus pour le sponsoring et la publicité de l’équipe, il n’y a pas d’objectif global ni de stratégie de conception et d’exploitation de l’image de marque.

Besoin d’un environnement juridique clair

La sélection nationale ne dispose pas encore de la signalétique de marque complète. À l’exception du maillot de l’équipe, la plupart des spectateurs ne connaissent pas les différents symboles de l’équipe tels que le logo, le slogan, les images officielles. De plus, l’industrie du football au Vietnam n’exploite pas encore d’autres formes commerciales telles que les objets publicitaires, les collaborations avec les marques ou encore l’exploitation des droits via les différents médias, à l’exception des droits de diffusion télévisuelle.

Cependant, il convient de noter que le branding et la conception de marques dans le sport, comme le football, n’a pas été incluse dans la Loi sur l’éducation physique et les sports. Par conséquent, pour construire avec succès la marque de la sélection nationale de football ou de ses membres, il doit tout d’abord y avoir un environnement juridique clair. D’autant plus que l’exploitation de cette marque apportant de grandes ressources financières, des conflits et des contradictions pourraient se produire. Un environnement juridique sain et équitable doit être créé, afin de protéger les intérêts des investisseurs qui ont mis leur énergie, leurs moyens et leurs ressources matérielles dans la construction et le développement de marques et de produits de marque.

La vice-directrice du Centre de formation de football PVF, Nguyên Thi My Dung, a donné un exemple : “Lors du 3e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, Van Toàn a fait une chute dans la surface de réparation. Il a été très intelligent et a utilisé la photo de cette chute pour la frapper sur des T-shirt et les vendre. Cependant, ses produits ont été contrefaits, ses collègues et lui ont donc dû trouver les moyens d’informer les acheteurs de l’existence de ces contrefaçons et de la façon d’obtenir le vrai produit”.

Nguyên Manh Hùng, directeur adjoint du Département des affaires sociales de la Commission centrale de l’économie du Parti communiste du Vietnam, a déclaré : “La marque de la sélection nationale masculine de football doit être fixée dans la loi au niveau national, et dépendre de l’investissement et de la gestion de l’État. Elle doit se cristalliser à partir de celles des clubs et des images des joueurs”.

Selon lui, le Vietnam a besoin d’investissements pour construire des clubs solides. L’apparition croissante de footballeurs talentueux est également une condition extrêmement favorable à l’élaboration d’une marque. La valeur de l’image a souvent un grand pouvoir et un attrait pour le public et les investisseurs. L’élaboration de la marque doit passer par des aspects apparemment insignifiants, tels que la façon dont les entraîneurs et les joueurs interagissent avec les médias. La participation à des activités publicitaires, l’ordre et la discipline au sein de l’équipe, sont également des facteurs qui participent à la création d’une image de marque.

Top 10 d’Asie d’ici 2030

Pour l’heure, la VFF a élaboré une liste de critères à respecter pour la signalétique de marque de l’équipe de football masculine vietnamienne. La première chose fixée par elle est un objectif pour le football vietnamien en général : être dans le Top 10 d’Asie d’ici 2030. Elle a pour ambition de construire un football de haut niveau à vocation professionnelle, avec des clubs forts dans l’organisation, financièrement autonomes et hautement professionnels. La VFF est déterminée à développer le marché des affaires et des services du football, à générer des revenus de plus en plus élevés et à apporter une contribution digne à l’économie nationale.

Ladite fédération a mis au point des solutions pour renforcer les valeurs fondamentales de l’équipe nationale. Elle prévoit notamment la construction de l’image des joueurs vedettes et de l’entraîneur en chef et le développement du rayonnement de la tradition footballistique vietnamienne.

Selon les prévisions, la VFF dévoilera les maillots d’entraînement et les vêtements de cérémonie de la sélection nationale. Elle composera également l’hymne officiel du football vietnamien.-CVN/VNA