Photo: internet
 

Phnom Penh (VNA) – Le Centre mondial pour les études sur le Mékong (GCMS) a été fondé jeudi au Cambodge pour promouvoir les échanges académiques et fournir un soutien intellectuel à la Coopération Lancang-Mékong (CLM).

Le prince du Cambodge Norodom Sirivudh, président de l’Institut cambodgien pour la coopération et la paix (PCCI), a annoncé la fondation du GCMS lors d’une cérémonie en présence de six groupes d’experts des pays membres de CLM.

Il s’agit des groupes du PCCI, de l’Institut chinois des études internationales (CIIS), de l’Institut pour les affaires étrangères du Laos, de l’Institut d’études stratégiques et internationales du Mynamar (MISIS), de l’Institut Devawongse Varopakarm de Thaïlande et de l’Académie de diplomatie du Vietnam.

Lors de la cérémonie, Zuo Wenxing, conseillère politique de l’Ambassade de Chine au Cambodge, a souligné les grands progrès de CLM en qualité d’un nouveau type de coopération sous-régionale. «Le GCMS peut fournir le soutien intellectuel à la CLM pour son développement durable» a-t-elle dit.

Sok Siphana, conseiller du gouvernement royal du Cambodge, a déclaré que la CLM avait besoin de nouvelles idées et du soutien de toutes les couches sociales de ses pays membres afin de renforcer leur confiance mutuelle, de réduire l’écart de développement et de promouvoir la synergie avec d’autres initiatives dans cette région.

Rong Ying, vice-président du CIIS et directeur de l’antenne en Chine du GCMS, a déclaré que le GCMS était une plate-forme ouverte, partagée et publique pour tous les participants.

"Le GCMS invitera largement des experts et des instituts de recherche renommés dans cette région et dans le monde entier fournissant un soutien intellectuel solide pour CLM en collectant la force de tous les aspects", a-t-il déclaré.

Le CLM est le premier mécanisme de coopération sous-régionale qui comprend six pays du bassin du fleuve Lancang-Mékong : Cambodge, Laos, Chine, Myanmar, Thaïlande et Vietnam. Depuis sa création en mars 2016, le CLM a fait des progrès constants avec de nombreux programmes de coopération régionale. -VNA