Les participants à l'exercice régional de réponse aux catastrophes naturelles, impliquant les pays de l'ASEAN et le Japon à Da Nang (Centre).
 

Da Nang (VNA) –   Un exercice régional de réponse aux catastrophes naturelles, impliquant les pays de l'ASEAN et le Japon, a lieu du 26 au 28 mars dans la ville de Da Nang (Centre).

Cet exercice est organisé par le ministère vietnamien de la Santé, l’Agence japonaise de  coopération internationale (JICA), l’Institut national de la médecine d’urgence de la Thaïlande (NIEM), en collaboration avec le Comité populaire municipal de Da Nang.

Il s’agit d’une des activités dans la cadre du projet ​d’amélioration des capacités des pays de l’ASEAN dans la gestion médicale des catastrophes et la coopération technique entre la JICA et le NIEM, avec comme objectif d’améliorer le mécanisme de coopération dans la santé pour faire face aux catastrophes dans l’ASEAN.

Le Vietnam et 9 autres pays membres de l’ASEAN ont activement participé et contribué aux activités de ce projet depuis 2015.

S’exprimant à cette occasion, le vice-ministre de la Santé Pham Le Tuan a affirmé que cette activité témoignait de l’engagement du Vietnam de collaborer avec les pays de l’ASEAN dans l’assistance et la réponse sanitaire après les catastrophes naturelles. Via la participation aux ​exercices internationa​ux, les unités sanitaires ​de tous niveaux ​du Vietnam pourraient améliorer leurs capacités en termes de gestion et de direction des activités sanitaires aux normes de la région, ainsi que d’élaboration de plans de réponse aux catastrophes.

Selon Mme Nozomi Iwama, représentante de la JICA au Vietnam, cet​ exercice vise à intensifier la coopération entre les services sanitaires dans la réponse d’urgence au cas où ​une tragédie se déroulerait dans la région.

Le scénario est le suivant: une tempête de grande puissance a ​balayé la région littorale du Centre Vietnam et a causé de lourds dégâts en vies humaines et en biens à Da Nang, province de Quang Nam, et dans certaines provinces avoisinantes. Les établissements sanitaires ont été détruits et ne peuvent répondre aux besoins dans le secours et le traitement des victimes, notamment dans les régions isolées. Devant cette situation, les Comités populaires de Da Nang et de la province de Quang Nam ont demandé l’assistance au gouvernement et au ministère de la Santé.

Sur demande du gouvernement, le ministère des Affaires étrangères, via le Centre de coordination de l’ASEAN sur l’assistance humanitaire et la gestion des tragédies (AHA), a appelé l’aide des pays membres de l’ASEAN pour une assistance humanitaire. Dix groupes de santé d’urgence de 9 pays membres de l’ASEAN et du Japon ont débarqué à Da Nang et Quang Nam pour se coordonner avec les groupes de santé de ces deux localités afin d’établir ​des ​postes sanitaires mobiles. -VNA