Une usine de production des vêtements à exporter.  Photo: VNA

 

Hanoi (VNA) -  La signature et la ratification des accords de libre-échange (EVFTA) et de protection des investissements Vietnam - UE (EVIPA) n'ouvriront pas seulement un nouveau chapitre dans les relations commerciales et d’investissements entre les deux économies, mais feront également du Vietnam un centre du commerce mondial et des flux d’investissements.

La mise en œuvre de ces deux accords entraînera de grands changements dans le flux d'investissement direct étranger (IDE) de l'Union européenne (UE) vers le Vietnam dans les temps à venir.

Jusqu'à présent, le Vietnam a signé plus de 60 accords de protection des investissements (IPA) avec des pays, dont l’EVIPA. Selon le ministère du Plan et de l'Investissement, l’EVIPA encouragera l’afflux d’IDE de l’UE au Vietnam, notamment dans certains secteurs et services professionnels tels que finance, télécommunications, transports, grande distribution.

L’EVIPA aidera le Vietnam à améliorer la qualité de ses investissements étrangers et à attirer davantage d'investisseurs dans certains secteurs à fort potentiel de l’UE, tels que industrie de transformation et de fabrication utilisant des technologies de pointe, énergies propres et renouvelables, services de haute qualité, services financiers et bancaires.

Cet accord soutiendra également le Vietnam dans le développement de son  secteur économique privé, la rénovation de sa structure économique, l’amélioration de ses institutions et de son environnement d’investissement, et facilitera les investisseurs européens.

L’EVFTA et l’EVIPA permettront au Vietnam de mener à bien ses réformes, d'améliorer son climat d’investissement et de rendre sa structure économique plus moderne et efficace, mieux adaptée aux exigences de l’industrie 4.0.

La mise en œuvre de l'EVFTA et de l'EVIPA devrait également être le moteur de la 2ème vague de réformes au Vietnam. Cependant, le climat d’investissement et des affaires, les ressources humaines, les infrastructures techniques, la capacité d’absorption des technologies… joueront un rôle important pour profiter au mieux des opportunités.

Le docteur Phan Huu Thang, ancien directeur du Département des investissements étrangers relevant du ministère du Plan et de l’Investissement, a déclaré que le Vietnam devrait faire des efforts pour améliorer ses système juridique et politique, surmonter ses restrictions actuelles pour perfectionner davantage son environnement d’investissement. En outre, il est nécessaire de fournir une liste de projets appropriés, et de préparer les infrastructures pour être prêt à accueillir les futurs investisseurs européens.

Actuellement, le Vietnam recense 2.244 projets d’investissements de l’Europe, totalisant 24,67 milliards de dollars de capitaux enregistrés. Les Pays-Bas, la France, le Luxembourg, l'Allemagne… sont les plus grands investisseurs. La plupart des projets venant de l'UE sont concentrés dans des zones dotées d'infrastructures développées telles que Hanoi, la province de Quang Ninh (Nord), Hô Chi Minh-Ville et la Région économique clé du Sud. -VNA