Le séminaire «Présentation des marchés de Moyen-Orient et d’Afrique : opportunités d’échanges commerciaux et de promotion à l’export des marchandises», le 22 novembre à Hanoï. Photo : internet

Hanoï (VNA) – Pour aider les entreprises vietnamiennes à accéder aux marchés et élaborer des stratégies de promotion à l’export vers le Moyen-Orient et l’Afrique, le ministère de l’Industrie et du Commerce a organisé mardi à Hanoï un séminaire intitulé «Présentation des marchés de Moyen-Orient et d’Afrique : opportunités d’échanges commerciaux et de promotion à l’export des marchandises».

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, l’Afrique est connue comme un marché au potentiel riche, pas très exigeant en qualité et ayant une grande demande en importation de marchandises.

Pour l’heure, le Vietnam a établi des relations avec 53 des 55 pays d​e ce continent. Le chiffre d’affaires  à l’export du Vietnam vers l’Afrique s'est établi à 2,8 milliards de dollars en 2016. Et l’Afrique a importé l'année dernière pour 480 milliards de dollars de marchandises. Selon les prévisions, vers 2020, l’Afrique importera pour environ 1.200 milliards de dollars de marchandises de toutes sortes.

Au Moyen-Orient, en 2016, le chiffre d’affaires à l’import s'est établi à 807 milliards de dollars et pourrait atteindre 1.500 milliards de dollars en 2020.

Les experts ont recommandé aux entreprises de réévaluer leurs stratégies de développement pour accélérer leur promotion du commerce vers l’Afrique et l’Europe de l’Est. De plus, les entreprises doivent se renseigner minutieusement sur les traits culturels et sociaux des pays du Moyen-Orient et d'Afrique pour pouvoir y exporter des marchandises appropriées.

Enfin, les entreprises vietnamiennes doivent porter une attention particulière aux risques dans leurs affaires sur ces deux marchés, ​comme la complexité des formalités administratives, le fret aérien peu développé, etc. -VNA