L’e-gouvernement, une évolution nécessaire à l’ère 4.0. Photo: JDC/CVN

Hanoï (VNA) - Fin juin, la première réunion du gouvernement via le système d’information e-Cabinet a eu lieu à Hanoï, sous l’égide du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc. La mise en route de ce système contribue à l’application des technologies de l’information ainsi qu’au renouvellement des méthodes de travail du gouvernement.

Le système e-Cabinet est capable de mettre à jour, de stocker et de gérer des documents pour les réunions  gouvernementales, ainsi que de proposer un vote électronique avec des signatures numériques. Il envoie également des messages, des courriels électroniques et des notifications aux membres du Cabinet.

"Ce système permet de se rapprocher d’un gouvernement sans papier et de réduire la durée des réunions", a informé le ministre Mai Tiên Dung, chef du Bureau gouvernemental.

L’objectif d’ici fin 2019 est que la durée des réunions aura baissé de 30% par rapport à la moyenne des années précédentes, et que les réunions gouvernementales n’utiliseront plus que des documents électroniques (à l’exception des textes secrets).

Assurer la sécurité de l’information

L’e-Cabinet est assuré par le Bureau gouvernemental, en partenariat avec le Groupe des télécommunications de l’Armée (Viettel) et l’Autorité de certification du gouvernement vietnamien.

Selon le ministre Mai Tiên Dung, garder les secrets et assurer la sécurité de l’information sont deux questions épineuses. C’est Viettel qui est chargé de fournir logiciels, matériel, équipements, services de maintenance, etc.

D’après Vo Thanh Tâm, directeur général adjoint de la Compagnie générale de solution d’entreprise, relevant du groupe Viettel, ce dernier a établi ce système avec trois niveaux de sécurité. Le premier détecte tous les codes malveillants et élimine les virus. La deuxième a des outils de prévention des attaques extérieures. La troisième regroupe des outils permettant de détecter les actes inattendus et les codes malveillants du système.

De plus, Viettel a également élaboré un système de surveillance à distance 24h/24 afin de détecter les actes anormaux et les attaques. "Jusqu’à présent, tous les systèmes assurés par Viettel répondent aux normes en matière de sécurité et de sûreté au niveau national", a assuré Phùng Van Cuong, directeur général de la Compagnie générale de solution d’entreprise de Viettel.

Le Premier ministre et les membres du gouvernement disposent de tablettes pour traiter les informations et se connecter au système e-Cabinet.

Appliquer l’intelligence artificielle

Selon Phùng Van Cuong, dans les temps à venir, le groupe Viettel appliquera de nombreuses nouvelles technologies pour moderniser le système. Et d’ajouter que l’intelligence artificielle devra être appliquée en vue de traiter  divers documents gouvernementaux. L’application des méga données est aussi prévue.

L’entrée en activité du système e-Cabinet reflète la détermination du gouvernement en matière d’application des technologies de l’information afin d’élaborer un gouvernement sans papier dans le cadre d’une feuille de route pour la mise en place d’un e-gouvernement. -CVN/VNA