Photo d'illustration. Source: VNA
 

Da Nang, 6 août (VNA) - La ville centrale de Da Nang recueille des opinions auprès de gestionnaires et d’experts nationaux et étrangers afin de développer un parc de haute technologie fonctionnant sur la base des technologies de l’information (TI) et de personnel bien formé.

La ville prévoit de formuler prochainement un cadre de mécanismes et de plans de développement à soumettre au Premier ministre pour approbation afin de stimuler le développement du parc.

Depuis la fin du 20ème siècle, Da Nang a investi dans la construction de la zone industrielle de Hoa Khanh pour attirer les investissements et stimuler le développement économique local.

Afin de créer davantage d'avancées dans le développement socio-économique, la ville a décidé de construire le parc de haute technologie de Da Nang et a été approuvée en 2010 par le Premier ministre. Il s’agit du troisième parc de haute technologie du pays, avec d’autres à Ho Chi Minh-Ville et à Hanoi.

Couvrant 1 128 hectares, le parc est situé au nord-ouest de la ville de Da Nang dans le district de Hoa Vang. Il se situe le long de l’autoroute Da Nang-Quang Ngai, reliant la zone économique de Chan May dans la province de Thua Thien-Hue, la zone économique ouverte de Chu Lai dans la province de Quang Nam et la zone économique de Dung Quat dans la province de Quang Ngai.

Da Nang vise à créer une dynamique pour l'économie locale en investissant dans le parc de haute technologie. La ville a mis en place des modèles, des mécanismes politiques, des plans et des solutions pour promouvoir les innovations et les startups à piloter dans le parc.

Le parc devrait créer un environnement favorable en termes d’infrastructure technologique et d’incitations à l’investissement pour encourager les organisations et à l'intensification des activités dans le secteur recherche et développement.

Dr. Kum Dongwha de l'Institut des sciences et des technologies Vietnam-République de Corée a déclaré que pour stimuler le développement et promouvoir l'innovation et les startups, il est important de mener des recherches sur le développement économique.

Il a souligné les facteurs décisifs des succès de la République de Corée en ce qui concerne les plans de développement nationaux, notamment les stratégies sélectives, les instituts de recherche gouvernementaux solides, les plans de planification technologique, le consensus d’experts et la coopération entre ministères et organismes.

Le gouvernement a envoyé un document à l'équipe de consultation économique du Premier ministre et au comité populaire municipal, en chargeant le comité de travailler sur des mécanismes, des politiques, des plans et des solutions pour promouvoir les innovations et les start-ups.

M. Nguyen Duc Khuong, président de l'Association des scientifiques et experts vietnamiens en France et membre de l'équipe de consultation économique du gouvernement, a considéré les innovations et les créations comme des facteurs fondamentaux de la réforme du modèle de croissance économique.

Il a souligné le rôle de direction joué par le gouvernement à cet égard et a souligné la nécessité de mettre en place des politiques intégrales à long terme et des réformes fortes en faveur d'un écosystème de start-up tiré par le secteur privé.

Lors d'une séance de travail avec les dirigeants municipaux à la fin juillet, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a déclaré que les défis et les opportunités allaient toujours de pair, notant que les créations et les innovations étaient nécessaires pour maximiser les opportunités.

Il est nécessaire de développer l’informatique et d’autres secteurs basés sur l’informatique, tout en intensifiant le développement de ressources humaines de haute qualité, a-t-il ajouté.

Le parc high-tech de Da Nang a attiré des investissements dans divers domaines tels que l’automatisation et la mécanique de pointe, l’électronique, les technologies de l’information et des communications, la nouvelle technologie des matériaux, les nouvelles énergies, la biotechnologie et les technologies environnementales.

Pour attirer plus d’investissements, la ville a offert des privilèges fiscaux, en bail foncier et en infrastructures, ainsi que des services prioritaires aux investisseurs. -VNA