Les recherches se poursuivent en mer de Java pour retrouver les corps des victimes du crash de l'avion de la compagnie indonésienne Lion Air. Photo: VNA
   

Hanoi (VNA) – Le 7 novembre, les forces de sauvetage et de recherche ont annoncé de prolonger la campagne de recherche pour déterminer des restes des corps humains et d’autres parties importantes de Boeing 737 Max 8 de la compagnie indonésienne Lion Air qui s'est écrasé le 29 octobre au large des côtes peu après son décollage de Jakarta, capitale de l’Indonésie.

Ainsi, la prolongation de cette campagne commence à partir du 8 novembre et durera pendant trois jours.

Pour l’heure, bien d’autres parties des corps des victimes, la 2e boîte noire, la partie du corps de l’appareil Boeing accidenté, ne sont pas encore trouvées en raison des boues et des courantes maritimes.

Selon Muhammad Syaugi, chef de l'Agence nationale de recherche et de sauvetage de l'Indonésie (Basarnas), pour l’heure, 44 sur le total de 189 personnes à bord du Boeing 737 Max 8 ont été identifiés.

Le Boeing 737 Max 8 de Lion Air, entré en service il y a seulement quelques mois, s’est abîmé en mer seulement 13 minutes après son décollage, le 29 octobre, de  l’aéroport de Jakarta vers l’aéroport de Pangkal Pinang dans l’île de Bangka au large de Sumatra.

Des données ont montré que l’appareil s’est lancé en mer à une altitude de plus de 1.000m avec une vitesse de 640km/h. Il s’agit du premier accident à ce Boeing 737 Max de sa version qui vient d’être reclassée pour économiser des combustibles. Des officiels de Lion Air ont reconnu que l’appareil a heurté à des problèmes techniques du vol effectué dans la soirée du 28  octobre, la veille de l’accident. Pour l’heure, les enquêteurs étudient la raison pour laquelle le pilote a demandé de retourner l’appareil à l’aéroport dès son décollage. Malgré la demande acceptée, cet avion s’est écrasé toutefois.

Le même jour, le groupe de constructeur aéronautique Boeing a publié un bulletin spécial aux agences de l’aviation dont le guide réservé aux pilotes sur le procédé de traiter des tournures en cas de rencontrer des incidents de données depuis le système de capteur de mensuration des courants sur les ailes de l’avion. Cette alerte a été avancée après le crash de d’avion Boeing 737 Max 8 de la compagnie aérienne Lion Air en Indonésie. -VNA