Hanoi (VNA) - Des millions de personnes sont retournées travailler dans la capitale philippine Manille le 1er juin, car l'un des verrouillages de COVID-19 les plus stricts et les plus longs du monde a été assoupli pour aider à relancer l'économie.

COVID-19: les Philippines et la Thailande assouplissent les mesures de verrouillage hinh anh 1Des habitants à Manille portent des masques de protection contre le COVID-19Photo : canberratimes


Après près de trois mois d'application de l'ordonnance de blocus, les transports publics tels que les trains et les navettes sont autorisés à opérer à Manille, mais à une échelle limitée.

La majorité des entreprises sont autorisées à rouvrir, tandis que les résidents peuvent quitter leur domicile sans permis. Cependant, les écoles, les bars et les restaurants sont toujours fermés. Actuellement, les enfants et les personnes âgées dans le pays doivent rester à la maison, sauf s'ils doivent sortir pour acheter des produits de première nécessité.

Plus tôt, le gouvernement philippin a assoupli les restrictions dans les petites villes à l'extérieur de Manille.

Le ministère philippin de la Santé a signalé que le pays avait enregistré 552 nouveaux cas de COVID-19 et trois décès le même jour, portant le total à 18.638 et 960, respectivement.

La Thaïlande est entrée dans la troisième phase de son verrouillage le 1er juin, avec la réouverture des entreprises à risque modéré, tandis que le pays observe un couvre-feu raccourci de 21 heures à 3 heures du matin.

Le même jour, le pays n'a enregistré qu'un seul cas de COVID-19 importé et zéro décès, marquant le septième jour consécutif sans transmission dans la communauté.

Au 1er juin également, la Thaïlande a confirmé 3.082 infections, dont 57 décès et 2.965 patients guéris.

Comme prévu, la réouverture du pays en juillet sera la dernière étape du verrouillage de deux mois de la Thaïlande.

La pandémie a coûté à l'industrie touristique thaïlandaise 40% de ses revenus au premier trimestre.

Les plages de Phuket restent fermées indéfiniment, mais les plages ouvertes de Hua Hin et Rayong attirent des foules de voyageurs.

Le ministère indonésien de la Santé a annoncé que ce pays avait enregistré le 1er juin 467 nouveaux cas de COVID et 28 décès, portant le total à 26.940 et 1.641, respectivement. 7.637 cas ont été annoncés guéris.- VNA