Course de lévriers, un sport riche en émotions.

 

Khanh Hoa (VNA) - Sur l’île aux singes (commune de Vinh Luong, ville de Nha Trang, province de Khanh Hoà, Centre), la population et les touristes s’enflamment toujours avec passion pour les courses de lévriers. Les "sportifs" sont des chiens vifs et les "jockeys" sont, quant à eux, des singes intelligents.

Pour participer à la course sur l’île aux singes, les chiens doivent subir une rude sélection afin de choisir les meilleurs "sportifs". Les "candidats" qui ne surmontent pas la pression ou bien ne répondent pas aux critères seront renvoyés sur le continent.

Dang Xuân Thanh, dresseur de chiens et de singes depuis 19 ans, a fait savoir que la première bande de chiens sur l’île était composée de tachetés de Phu Quôc et de Malamute de l’Alaska. Grand, rapide et sportif, le Malamute de l’Alaska était approprié à la course.

Cependant, comme cette race ne s’adaptait pas au milieu insulaire, les chiens de l’île ont été choisis. "La résistance des chiens de race étrangère est plus faible que celle des chiens de l’île. Ils sont plus sensibles aux maladies et aux infections", a expliqué Dang Xuân Thanh.

Toujours selon lui, les chiens doivent peser environ 6-7 kg. Par ailleurs, il est nécessaire que leurs pattes et leur corps soient longs.

Une préparation d’athlète

Avant de s’élancer sur la piste pour leur première course, ces chiens ont à suivre une formation intensive. Une multitude d’ordres existent dans le processus d’entraînement tels que: marcher, se poster, courir, se retourner, etc. Cela dure entre six mois et un an, afin que le comportement soit automatique, sans risque de confusion pour les chiens.

C’est sur la base de ces performances que les dresseurs choisissent les chiens les plus prometteurs. Ces derniers doivent donner le maximum et montrer qu’ils sont dignes d’être sélectionnés, sous peine d’être remplacés. En réalité, beaucoup de lévriers ont été écartés de la liste des participants. C’est le cas de Lanh, un chien tacheté d’Espagne métissé avec un chien de Phu Quôc, qui possède un gros corps et de belles pattes longues. Lanh a un point faible : une fois qu’il s’approche de la ligne d’arrivée, il se retourne pour courir à nouveau en observant les spectateurs.

"Lanh a été écarté des courses peu de temps après, revenant sur le continent pour laisser sa place à un autre", a fait savoir Dang Xuân Thanh.

Concernant les singes sur le dos des chiens, ils ont aussi été soigneusement sélectionnés. "Nous choisissons habituellement les singes à l’âge un an, ayant le visage, les fesses rouges et la queue courte. Ce sont des animaux intelligents", a partagé Thanh.

Entrez au cynodrome

À l’approche du Nouvel An lunaire, les touristes nationaux et étrangers affluent sur l’île aux singes pour assister à la course de lévriers. Quinze minutes avant la compétition, les "sportifs" entrent au cynodrome, accompagnés par les singes. Les chiens et les singes portent des habits colorés, et sont numérotés de 1 à 8.

"Mesdames, messieurs, nous vous invitons à vous rapprocher autour du cynodrome pour regarder une course de lévriers unique au Vietnam. Si vous le souhaitez, vous pouvez parier sur votre chien favori et l’encourager pendant  la course. La somme pariée n’est que de 30.000 dôngs (plus d’un dollar, ndlr), tandis que le prix est une belle coquille d’œuf  d’autruche, d’une valeur de 300.000 dôngs", a présenté une animatrice aux touristes en langues vietnamienne et anglaise, en présentant la coquille d’œuf d’autruche.

De nombreux visiteurs participent avec un grand plaisir à ce pari amusant. La piste de 150 m de long et 8 m de large est divisée en huit voies avec des obstacles au milieu. Quand l’heure approche à grand pas, les huit "sportifs" sont placés dans des enclos qui s’ouvrent au signal de départ. Les chiens s’élancent dans la course sous les acclamations et les applaudissements des spectateurs.

Sur le dos des chiens, les singes  ne restent pas tranquilles. Ils tirent sur leur harnais puis arrachent les poils, "pincent" les oreilles des chiens ou sautent sur le sol en se tenant la queue. Ces pitreries font rire les touristes.

Plus les chiens s’approchent de la ligne d’arrivée, plus ils “mettent les gaz” pour la franchir le plus vite possible. "Félicitations! Le chien tacheté  N°1 a passé la ligne d’arrivée en tête", a annoncé l’animatrice. Au milieu des spectateurs, deux jeunes femmes russes, main dans la main, sautillent de joie après leur victoire. 

Tenant la coquille d’œuf dans la main, Julian a dit en souriant: "J’ai beaucoup voyagé. Mais c’était la première fois que j’ai été témoin d’une course de lévriers et de singes si curieuse. Le pays, les gens et toutes les choses au Vietnam sont géniaux. J’aime le Vietnam!". -CVN/VNA