​Hanoï (VNA) - La cérémonie de remise du diplôme de formation DPEA «Projet urbain, patrimoine et développement durable» au niveau Master a eu lieu le 14 décembre à l’Université d’architecture de Hanoï. Seize étudiants vietnamiens et étrangers des promotions 2013-2015, 2014-2016, 2015-2017 ont reçu leur diplôme.

Cérémonie de remise du diplôme de la formation DPEA «Projet urbain, patrimoine et développement durable» à l’Université d’architecture de Hanoï, le 14 décembre.

La formation DPEA «Projet urbain, patrimoine et développement durable» est une formation de Master 2 dans le cadre d’une coopération depuis 2001 entre l’Université d’architecture de Hanoï (UAH) et l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse (France). Elle se développe en respectant les règles de la formation en master et en licence du ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation, des établissements francophones et du ministère français de la Culture et de la Communication. Ses 16 promotions sont achevées. La 17e vient de démarrer.

Les étudiants participant à la formation Master DPEA bénéficient de conditions d’études favorables grâce à l’équipe enthousiaste et compétente de l’Institut de la formation et de la coopération internationale de l’UAH.

En outre, cette université comprend un espace francophone avec plus de 300 titres de livres payés par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) au service de l’étude et de la recherche.   

«En plus de 15 ans, cette spécialisation a affirmé sa position et son rôle par la qualité des diplômés, à travers leurs contributions aux organismes de consultation, de design dans le domaine de l’architecture et de la construction, au Vietnam et dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est. Plus d’une décennie, cela n’est pas beaucoup mais suffisant pour que nous ayons 194 diplômés. Certains d’entre eux ont suivi un doctorat en France et sont retournés dans le pays pour devenir des enseignants de formations francophones», a informé Lê Quân, recteur de l’UAH, lors de la cérémonie de remise du diplôme de formation DPEA le 14 décembre.

Un bel exemple de formation francophone

Fort du succès de la formation DPEA, l’UAH a ouvert des formations francophones au niveau de licence et de doctorat. «Cela témoigne de l’attractivité indéniable du système de formation francophone de notre université,  au Vietnam et dans la région Asie-Pacifique», a-t-il affirmé.
 

Des étudiants qui ont achevé la formation DPEA reçoivent leur diplôme.

À la cérémonie, 16 étudiants vietnamiens, français et lao des promotions 2013-2015, 2014-2016 et 2015-2017 ont reçu leur diplôme.

«Nous avons eu de grandes satisfactions, de belles expériences pédagogiques, scientifiques et culturelles, où souvent la richesse et la complexité des conditions et des connaissances à acquérir nous ont obligés à avancer, à innover et nous ont permis d’offrir aux étudiants Vietnamiens une formation originale, internationale et d’enrichir particulièrement la teneur de nos échanges et de nos collaborations», a fait savoir Françoise Blanc, responsable scientifique du DPEA et représentante de l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse (France).

Elle a ajouté qu’étant un cycle de transition entre licence et doctorat, le projet DPEA permettra aux étudiants de terminer leur formation avec un diplôme d’études d’architecture français habilité, le DEA (Diplôme d'études approfondies) valant grade de Master, puis, pour ceux qui le souhaitent, d’enchaîner sur un doctorat.

«C’est donc une nouvelle voie qui s’ouvre, dans une coopération franco-vietnamienne renforcée, puisqu’elle s’inscrit dans un consortium de plusieurs écoles supérieures d’architectures françaises aux côtés de l’UAH : Écoles nationales supérieures d’architecture de Toulouse, de Normandie, de Bordeaux, de Paris-Belleville», a-t-elle estimé.

L’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse continuera de se coordonner avec l’UAH. Cela permettra de mettre à profit tout «l’acquis du DPEA, notamment méthodologique et de connaissances du projet urbain dans les conditions de mutations des villes d’Asie du Sud-Est, particulièrement au Vietnam». -CVN/VNA