La diarrhée est une des maladies infectieuses les plus répandues au Vietnam et le choléra en est la cause première, a informé M. Tran Dac Phu, chef du Département de la Santé préventive (ministère de la Santé).

Selon des statistiques, le Vietnam recense chaque année 500.000 cas de diarrhée, avec un pic les mois d'été, a souligné M. Tran Dac Phu lors d'une conférence en ligne du Comité national de pilotage des épidémies, mercredi 6 août. Depuis le début de l'année, 301.570 cas dont trois décès (un à Thanh Hoa et deux à Ho Chi Minh-Ville) ont été signalés, soit une baisse de 14,9% en glissement annuel, a-t-il ajouté.

M. Tran Dac Phu a également annoncé que le Département de la santé préventive avait recommandé récemment des mesures de prévention et de lutte contre le virus Ebola et envoyé des télégrammes à tous les ministères et comités populaires des villes et provinces leur demandant de renforcer la sensibilisation sur ce virus.

Le virus Ebola est une maladie transmissible aiguë, très grave, classée dans le groupe A dans la Loi de prévention et de lutte contre les maladies transmissibles. Cette virose aiguë sévère se caractérise par une apparition brutale de fièvre, une faiblesse intense, des myalgies, des céphalées et une irritation de la gorge. Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’une éruption cutanée, d’une insuffisance rénale et hépathique, et dans certains cas, d’hémorragies internes et externes.

Le virus se transmet à l’homme à partir d'animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine. Le virus Ebola s’introduit dans la population humaine après un contact étroit avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques d’animaux infectés.

Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), 887 morts ont été dénombrés sur 1.603 cas d'Ebola (confirmés, suspects ou probables) : 358 en Guinée, 255 au Liberia, 273 en Sierra Leone et un au Nigeria. Il s'agit de loin de la plus grave épidémie d'Ebola depuis la découverte du virus il y a 38 ans.

En ce qui concerne la méningite, selon des données du Département de la santé préventive, depuis le début de l'année, 565 cas dont 22 décès ont été recensés dans 30 villes et provinces du pays.

Lors de cette conférence, la ministre de la Santé, Mme Nguyen Kim Tien, a souligné que pour lutter efficacement contre les maladies infectieuses, il est nécessaire de renforcer la communication sur les mesures préventives contre le choléra, la dengue, la méningite, la diarrhée, l'hygiène environnementale...

Concernant le virus Ebola, elle a demandé aux services de la santé de renforcer la supervision pour découvrir les premiers cas, notamment aux postes frontaliers internationaux, et de renforcer les connaissances du personnel de santé sur cette maladie. -VNA