Bà Ria-Vung Tàu (VNA) – Une cérémonie a eu lieu vendredi 26 avril au cimetière de Hàng Duong, dans la province de Bà Ria-Vung Tàu, dans le cadre de la célébration du 40e anniversaire de la reconnaissance de Côn Dao comme site historique national spécial (1979-2019).
 
Con Dao, 40 ans de reconnaissance comme site historique national special hinh anh 1La vice-présidente de la République, Dang Thi Ngoc Thinh, lors de la cérémonie pour commémorer les 40 ans de la reconnaissance de Côn Dao comme site historique national spécial. Photo : VNA

Lors de l’événement, la vice-présidente de la République, Dang Thi Ngoc Thinh, a remis l’Ordre du Travail de troisième classe au personnel du comité de gestion du site  en reconnaissance de ses efforts pour gérer, préserver et promouvoir la valeur du site historique national spécial.

Elle a appelé à davantage d’efforts pour vulgariser l’histoire de Côn Dao afin d’inculquer la fierté nationale et le patriotisme parmi la population, en particulier la jeune génération, tout en faisant du site une destination touristique attrayante.

Le site comprend la prison de Côn Dao, construite en 1862 par les Français et fut fermée le 30 avril 1975, date de la libération du Sud. Ce bagne est surnommé «l’enfer sur terre», où des dizaines de milliers de soldats révolutionnaires vietnamiens furent confinés dans les "cagres à tigre", connurent la terreur et le froid, l’humiliation, la violence, de séance de torture en interrogatoire nocturne.

Derrière cette prison, à un kilomètre, se trouve le cimetière de Hàng Duong qui réunit plus de 2.000 tombes dont 23 sont collectives. La plupart d’entre elles sont anonymes. Ces tombes sont le seul témoignage d’une barbarie qui régna pendant plus de 100 ans et d’un courage exemplaire, celui de l’indomptable peuple vietnamien luttant pour sa liberté.

En 2009, l’État a organisé une grande messe en commémoration des morts pour la Patrie. De plus en plus de touristes affluent, non seulement pour profiter du ciel clément, des plages de sable fin et des eaux limpides, mais ils viennent aussi rendre hommage à la mémoire passée. – VNA